2681 – Terre brûlée

À l’ouest, dans le système Orion, les communications avec une petite colonie sur le troisième monde du système sont coupées. Plusieurs semaines s’écoulent avant que quelqu’un ne pense à vérifier d’où vient le problème. Après avoir tenté d’établir le contact, ils finissent par découvrir la colonie en cendres. La Défense envoie alors immédiatement un agent pour enquêter.


RAPPORT DE L’INCIDENT

Localisation : Ville de Dell / Colonie responsable de la purification de l’eau / Planète Armitage / Système Orion

Agent spécial en charge : Rhedon Lamr

Les observations initiales du ciel indiquent des passages à basse altitude répétés de plusieurs vaisseaux armés, vraisemblablement de petite taille. Aucun signe évident d’utilisation d’armes de gros calibre ou de bombes. De grandes marques de brûlure à la périphérie est et ouest de la colonie indiquent que ce sont les endroits où les assaillants ont atterri. Échantillons de terre brûlée envoyés aux labos pour analyse. L’angle des mitraillages au sol est compatible avec la théorie selon laquelle les attaques provenaient de plusieurs directions. La tour de communication a été endommagée mais n’a pas l’air d’avoir été spécifiquement visée. Étrange. Si c’était des pillards, leur première cible n’aurait-elle pas été les comms ?

Les balayages au sol ont révélé la présence d’étranges douilles éparpillées à travers toute la colonie. Leur fabrication ne semble pas être d’origine humaine. Elles feront l’objet d’une analyse. À faire suivre aux agents de la Défense possédant des contacts au sein du Protectorat Banu.

Les assaillants ont été minutieux et ont nettoyé les maisons les unes après les autres. Ils ont tué tout le monde, animaux y compris. Les six cent trente-huit habitants de la colonie ont été identifiés, à une seule exception : John Phillips. Âgé de 38 années terriennes standards. Un fermier. Rien n’indique la raison pour laquelle il a été visé s’il s’avère que c’est le cas. Les analystes se penchent sur son profil. Un dossier complet sera fourni dès qu’il sera compilé.

Les pillages/vols semblent être la motivation principale mais il y a une incohérence parmi les objets manquants. Des objets de valeur ont parfois été laissés sur place alors que des objets inutiles ou banals ont été emportés.

L’agent Vasquez a découvert une petite caméra CommLink qui était opérationnelle au cours de l’attaque. Après vérification, les séquences filmées se sont pour la plupart révélées sans intérêt. Un bref aperçu de l’un des assaillants a pu être obtenu après agrandissement et nettoyage de l’image de l’une des séquences.

FICHIER JOINT :

VanduulRaid
On les appelle les Vanduul.
REAGIR SUR LE FORUM