Le Guide de l’Écrivain – Partie 1

Bonjour et bienvenue dans le premier article du Guide de l’Écrivain de Star Citizen. Il s’agit là du début de ce qui sera un recueil afin d’aider les auteurs en herbe à concevoir des histoires qui s’inséreront dans l’univers en développement de Star Citizen.

Quelques précisions avant de commencer :

a. Star Citizen est en cours de développement. Nous avons conçu l’univers fictif avant le début de la campagne de financement. Maintenant que le jeu est en cours de réalisation, nous nous réservons le droit de modifier la fiction pour qu’elle convienne aux mécanismes du jeu, à l’équilibrage, etc. Ceci dit, je doute que ces changements seront conséquents (c’est-à-dire que nous n’allons pas soudainement rajouter des dragons dans l’espace) mais je veux juste rappeler à tout le monde qu’il s’agit d’un « travail en cours ».

b. Pas de spoilers. Dans la plupart des cas, les guides de rédaction sont conçus pour être presque des plans des univers fictifs et non pas des textes destinés à des fins de divertissement. Ils lèvent ainsi le voile sur tous les mystères pour que les auteurs puissent voir comment fonctionne le monde et les aider à mieux imaginer des histoires qui conviennent aux règles ainsi qu’au ton de l’univers. Comme indiqué au point A, nous sommes toujours en train de développer l’univers et il y a donc toujours de nouvelles décisions qui seront prises mais nous souhaitons également créer une expérience pour vous, les fans, au niveau de la révélation des informations. Par conséquent, ce document se développera et sera modifié pour intégrer les nouvelles données après qu’elles aient été dévoilées au cours du processus de développement.

c. Ce n’est pas pour le gameplay. Il s’agit uniquement d’une explication de la fiction du jeu. Même si certains aspects se retrouveront immanquablement dans la conception du jeu, cela ne vous expliquera pas comment y jouer.
De plus, voici comment seront structurés ces articles :

-En premier lieu, nous commencerons avec les errata et nous répondrons aux questions persistantes qui n’auront pas été abordées dans la partie de la semaine précédente.

-Ensuite, nous nous concentrerons sur un aspect de l’univers (qui répondra aux commentaires/questions).

-Pour finir, nous répondrons à quelques questions spécifiques posées par les fans qui ne rentrent pas nécessairement dans les sujets généraux.

Nous allons donc commencer par aborder l’aspect le plus développé de l’univers de Star Citizen… nous.

L’UEE (United Empire of Earth)

Les neuf cent années suivantes ont été une route semée d’embûches pour l’humanité où des progrès technologiques et une expansion incessante ont côtoyé la noirceur d’un despote. Voilà la véritable chronologie qui s’étend entre maintenant (2013) et 2942.

Voici un lien vers les articles Time Capsule qui tentent de définir le contexte de chaque événement de la chronologie: //starcitizen.fr/category/time-capsule/page/3/

L’objectif de la chronologie

L’objectif initial était de calquer la société future de l’humanité sur les derniers jours de l’Empire Romain et plus particulièrement l’époque où son extension excessive entraîna une scission inévitable.

Il était également important d’éviter tout manichéisme. Nous n’essayions pas de recréer l’Empire de Star Wars. Il ne s’agissait pas de faire une civilisation que tout le monde voudrait voir sombrer. Idéalement, les réactions devaient être diverses.

La structure du gouvernement

Voici un petit aperçu de l’organisation de l’UEE

Conseillé par le Haut-Ministre et le Haut-Magistrat, l’Imperator est la figure de proue du gouvernement et est dorénavant limité à un mandat unique d’une durée de dix ans.

L’ADVOCACY

Le Haut-Magistrat et les départements afférents veillent à l’application de la loi et gèrent les affaires légales de l’empire.

Formée en 2523 lorsque que les Nations Unies de la Terre devinrent l’Union des Planètes Terriennes (UPT), le but de l’Advocacy fut d’être une force de police inter-systèmes sous les ordres du Haut-Magistrat. Au cours de la période fasciste de l’Ere Messer, l’Advocacy joua un rôle plus sombre et devint la police secrète de l’Imperator, son agence de renseignements et d’espionnage. L’étendue de leurs actions est toujours inconnue mais les représentants de l’Advocacy de l’époque furent impliqués dans l’assassinat de plusieurs personnalités, l’arrestation et la torture de civils rebelles ainsi que la propagande.

Lors de la chute de l’Imperator, l’organisation retrouva son but original. Bien que la plupart des planètes étaient tenues de faire respecter l’ordre elles-mêmes, l’Advocacy s’occupa des crimes qui dépassaient le cadre d’une seule planète ou système, des fugitifs et même des extraditions hors juridictions de l’UEE (notamment les poursuites en territoire Banu ou Xi’An). Les agents de l’Advocacy sont en général craints parmi les criminels et les hors-la-loi. Ils sont bien entrainés, maitrisent aussi bien les techniques de filature que d’arrestation et sont autant des pilotes émérites que des enquêteurs rigoureux. La plupart des agents opèrent seuls mais des équipes peuvent être envoyées pour appréhender les cibles prioritaires ou lorsque la situation devient trop dangereuse. Le véritable danger des agents de l’Advocacy est ce qu’ils représentent. Un criminel peut tuer un flic, et peut-être même un agent s’il a de la chance… mais ils ne cesseront d’en envoyer d’autres jusqu’à l’avoir.

Bien que l’Advocacy traque les fugitifs, il est de notoriété publique qu’ils sous-traitent régulièrement cette tâche à la Guilde des Chasseurs de Primes.

LES FORCES ARMÉES

Techniquement, l’Imperator est toujours le Haut-Général (depuis l’ascension au pouvoir de Messer). Les forces armées sont réparties en trois branches : la Navy, l’Armée et les Marines.

L’ARMÉE

Si les membres de la Navy sont les anges gardiens et que les Marines sont les épées de la droiture, l’UEE Army est le mortier qui maintient ensemble la civilisation. L’Armée est une force ultra-mécanisée responsable des opérations militaires terrestres et qui surveille avec vigilance les espèces primitives des mondes en développement. Bien que ses forces soient moins nombreuses que celles de la Navy, l’UEE Army est la plus vieille branche militaire et a été fondée en 2380 lors de la création des Nations Unies de la Terre.

La mission principale de l’armée est de « combattre et gagner les conflits de notre Empire en établissant une domination terrestre rapide et durable étendue à l’ensemble des opérations militaires et du conflit en soutien des commandants au front. »

Bien que le public ait été séduit ces dernières décennies par les puissants porte-vaisseaux et les célèbres pilotes de la Navy, l’UEE Army a réussi à attirer brièvement l’attention des foules au cours de la première Guerre Tevarin où il y eu autant de combats sur les étendues meurtries des planètes que dans l’espace, en particulier la Bataille d’Idris IV qui devint le tournant majeur de la guerre, aussi bien d’un point de vue stratégique que pour le public grâce aux tactiques brillantes d’un jeune officier appelé Ivar Messer.

LES MARINES

Ce sont les premiers intervenants. Les troupes de choc. Le hurlement de leurs modules d’atterrissage (surnommés « clous ») à travers l’atmo est un son unique et terrifiant. Il n’y a pas de zone de combat assez dangereuse pour effrayer un marine endurci.

Les Marines faisaient initialement partie de la structure de commandement de l’Armée. Ils ne furent pas officiellement séparés et n’eurent pas leur propre division avant la fin de la première Guerre Tevarin. L’UPT eu la sensation qu’ils avaient besoin d’une force d’opération spéciale regroupant les meilleurs éléments de l’Armée et de la Navy. Leur mission principale devint les assauts planétaires. Les unités des Marines sont entrainées pour ne devenir que des armes de guerre, rien de plus. Ils n’ont que faire des escortes diplomatiques ou des tours de garde, ils se contentent de réduire à néant toute opposition. Quand l’Imperator n’a pas besoin d’eux, les Marines restent cloîtrés dans leurs bases planétaires sur Corin (système Killian) et s’entrainent pour le prochain conflit qui nécessitera leurs services.

Les candidats des Marines sont sélectionnés parmi l’ensemble des recrues de l’Armée et de la Navy. Les critères de sélection ne sont pas connus et encore moins cohérents. Certains avancent que cela est fait intentionnellement pour renforcer l’idée qu’on ne demande pas à être un Marine.

LA NAVY

C’est la branche la plus vaste et l’image publique des forces militaires de l’UEE. La Navy est responsable de l’acheminement des ressources militaires, de la surveillance des frontières et de la direction des opérations militaires à travers le territoire de l’UEE. Les membres de la Navy sont déployés pratiquement dans chacun des systèmes de l’empire. Lors des premiers jours de l’expansion de l’humanité dans l’espace, la Navy faisait principalement office de force de police et patrouillait dans les systèmes à la recherche de vaisseaux détruits ou endommagés. Lors de la découverte des Banu, le gouvernement réalisa que la Navy devait être réadaptée en tant que force militaire. La flotte de la Navy commença alors à s’agrandir étant donné qu’elle était la représentation la plus évidente de la force militaire humaine.

Grâce au flot ininterrompu d’histoires et de Vids de pilotes audacieux, les recrues se présentèrent en masse aux stations de la Navy pour s’engager. Même avant les évènements précurseurs de la Première Guerre Tevarin, le nombre d’engagés au sein de la Navy ne déclina presque pas. Au cours de l’Ere Messer, la Navy ainsi que les autres forces militaires de l’UEE se développèrent à une vitesse exponentielle et participèrent à la conquête effrénée de nouvelles planètes et de nouveaux systèmes d’après la volonté de l’Imperator.

La structure de la Navy de l’UEE est formée autour d’escadrilles assignées à un porte-vaisseaux et à un nombre variable de vaisseaux de soutien. Un amiral est aux commandes du porte-vaisseaux et dirige les escadrilles tandis que les commandants d’escadres ont sous leurs ordres les différentes ailes de la flotte qui sont constamment en opération.

Les recrues font leurs classes à l’ombre des vastes chantiers navals dans les académies et les camps d’entrainements sur MacArthur dans le système Killian.

LE POUVOIR LÉGISLATIF

En bref, le Haut-Ministre et le Sénat s’occupent de l’infrastructure. C’est là que se trouvent tous les ministères, les commissions, etc.

LE SÉNAT (son fonctionnement)

Le Sénat est composé de sénateurs. Merci. L’idée est de nous. Passons…

Il y a de nombreux systèmes sous contrôle de l’UEE. Chaque système est composé de plusieurs planètes ; certaines ont été terraformées en vue de leur colonisation ou pour leurs ressources alors que d’autres ne sont que des cailloux sans le moindre intérêt.

Lorsqu’une planète atteint une certaine population ou parvient à un certain niveau d‘influence (si elle peut fournir un minerai unique et précieux par exemple), elle peut demander à être reconnue par le gouvernement (devenir comme un état). En cas de succès, la planète est autorisée à élire un citoyen pour qu’il devienne son représentant au Sénat sur Terre. Ce sénateur bénéficie d’un mandat de cinq ans et peut être réélu. Seules les planètes les plus grandes et influentes ont plusieurs sénateurs (la Terre en ayant le plus avec cinq).

DIPLOMATIE

Voici la liste des civilisations actuelles et de leur statut diplomatique avec l’UEE ainsi que du consensus général des gouvernements vis-à-vis de ces espèces.

Le Protectorat Banu : notre premier contact. Les Banu sont en général plutôt désorganisés ; chacune de leurs planètes est un monde indépendant doté de son propre type de gouvernement ce qui rend les interactions à grande échelle un petit peu difficile mais cela nous a probablement empêché de nous mettre toute l’espèce à dos au cours de l’Ere Messer (ils sont simplement restés à l’écart). Nous avons de temps à autre des conflits frontaliers avec les Banu principalement parce que nos criminels traversent la frontière pour s’enfuir et que les Banu ferment les yeux, et ne font pas le moindre effort pour essayer de les capturer en vue de leur extradition.

Le commerce est l’activité première des Banu et elle est indissociable de leur société. Tout a un prix et tout peut être acheté.

L’Empire Xi’An : autrefois hostile mais maintenant plus amical. L’UEE a fait de grands efforts pour essayer de se rapprocher des Xi’An après les tensions de l’Ere Messer (comparable à la guerre froide entre les États-Unis et l’Union Soviétique (qui faisait office de croquemitaine)). Par conséquent, l’UEE s’efforce d’encourager le commerce transfrontalier. Mais les vieilles habitudes ont la peau dure et même si l’UEE maintient des relations diplomatiques amicales, les Xi’An constituent une civilisation lourdement armée, organisée avec une longue espérance de vie et nous ne resterons pas sans défense.

Les Vanduul : toutes les relations entre l’humanité et les Vanduul ont été teintées de sang. Ils n’ont jamais essayé de contacter l’UEE pour une raison ou une autre. Les Vanduul eux-mêmes sont des nomades et nombreux sont les affrontements violents entre les différentes enclaves. Il n’y a donc pas de gouvernement stable avec lequel faire la paix ou la guerre.

De temps à autre, un sénateur ou un diplomate tentera « d’entrer en relation » avec les Vanduul. S’il a de la chance, il n’en trouvera aucun.

La plupart des politiciens voient simplement l’ensemble de l’espèce Vanduul comme une manifestation naturelle de violence. Ils sont une certitude, comme la mort et les taxes. Une abominable réalité de l’espace.

Les Kr’Thak : leur existence ne fut découverte que récemment. Le plus proche système sous domination Kr’Thak se trouve de l’autre côté de l’Empire Xi’An. Nous ne savons que très peu de choses à leur sujet et les Xi’An ne furent pas très enthousiastes à l’idée d’en parler étant donné que des tensions subsistent toujours entre les deux civilisations suite à un conflit multi-centenaire appelé les Guerres de l’Esprit.

Le gouvernement n’a pas établi de contact formel avec les Kr’Thak de peur de compromettre les relations avec les Xi’An. Ceci étant dit, des plans secrets ont sans l’ombre d’un doute été envisagés mais rien n’a été mis en œuvre étant donné que les Xi’An gardent leurs frontières avec les Kr’Thak avec une implacable efficacité.

LE GOUVERNEMENT EN TANT QUE PERSONNAGE

Lorsque l’on pense à la façon dont l’administration actuelle de l’UEE réagirait face à un problème, il est préférable de l’imaginer comme une seule entité et un éventail politique de bureaucratie et d’autocratie.

Au commencement, l’UPT était enlisée dans la bureaucratie et c’est en profitant du dégoût qu’elle inspirait à la population qu’Ivar Messer parvint à se hisser au pouvoir. Au cours de l’Ere Messer, l’UEE prit la direction opposée et devint le stéréotype du gouvernement fasciste sans pitié qui s’emparait aussi bien des territoires que du pouvoir et de la puissance.

Suite à l’effondrement de l’Ere Messer, l’UEE fit machine arrière et suivit finalement une voie intermédiaire. Le gouvernement chercha à tout prix à faire amende honorable pour les horreurs qu’il avait commises pendant des siècles. Actuellement, l’UEE est un mélange de tout. Il y a des bonnes personnes qui font de bonnes choses, de mauvaises personnes qui font de mauvaises choses et toutes les combinaisons possibles entre les deux. Il y a des politiciens expérimentés, des bienfaiteurs idéalistes, des escrocs et des militants.

Donc, pour utiliser une expression courante, la motivation de l’UEE est de faire amende honorable. Son comportement (de l’Arche au Monde Synthétique) vient en grande partie de ce besoin. Il essaye (trop diront certains) de se montrer progressiste et plus du tout malfaisant. Sérieusement, nous sommes vraiment désolés pour tout ça et nous sommes devenus meilleurs, faites-nous confiance. Blague à part, l’UEE n’est pas dénué de sincérité par rapport à ce sentiment. Il en fait peut-être juste un peu trop.

A cause de la pression économique sur l’UEE, la devise non officielle pour les opérations gouvernementales et militaires est devenue « faire plus avec moins », ce qui a créé un environnement propice au développement de la corruption.

Il est également important de répéter que la diversité est une bonne chose. Il ne s’agit pas d’un simple gouvernent manichéen (c’est-à-dire que l’Empire = méchants et l’Alliance Rebelle = gentils). On retrouve des personnes de toutes sortes dans tous les aspects et à tous les niveaux de l’univers de SC. Il y a donc de fortes chances qu’il y ait une place pour n’importe quel type de personnage que vous allez créer.

QUESTIONS

D’Exponent, Travists, Handsomerandy et précédemment d’autres personnes :
Q – Est-ce que les histoires Spectrum Dispatch (Cal Mason, Kid Crimson, Tonya Oriel et d’autres à venir) sont des événements réels de l’univers de Star Citizen ou s’agit-il de personnages/événements fictifs dans l’univers même (c’est-à-dire puis-je avoir Janus) ?

A – Ces histoires sont des fictions de personnages réels. Oui, vous pouvez essayer de pister Kid Crimson ou peut-être même servir aux côtés de Cal Mason. Jusqu’à quel point ces histoires sont-elles vraies ? Ce sera à vous de le découvrir. Y a-t-il une copie de Janus ? La sauvegarde volée à la Banque Nebula a été détruite avec le Fanal II. Quant à la copie faite par Tonya… si vous suivez sa trace, n’hésitez pas à lui demander.


De Kinshadow, Gater :
Q – Combien de temps faudra-t-il pour voyager à travers les systèmes ?

A – C’est une question relative au moteur du jeu et je n’ai malheureusement pas la réponse. Cela sera déterminé lorsque les systèmes auront été réalisés et seront testés pour trouver le bon équilibre entre l’échelle et les exigences du moteur/nombre de joueurs.

REAGIR SUR LE FORUM