Guide Galactique : Terra


Message à l’attention de tous les abonnés ! Vous trouverez un nouveau numéro de Jump Point dans la zone « abonnés » de votre compte. Ce mois-ci, nous nous intéressons aux Marines de l’UEE : vous pourrez suivre la création du modèle du Marine, en apprendre plus sur leur organisation et sur le système militarisé de Kilian ! Il y a aussi un article consacré au développement de l’économie et, en exclusivité, une toute nouvelle histoire.

Les abonnés bénéficient chaque mois d’un accès anticipé à plusieurs articles de Jump Point, d’histoires exclusives et d’un regard exclusif sur les coulisses du jeu ! Si vous souhaitez vous abonner, veuillez cliquer ici. Aujourd’hui nous publions un extrait du Jump Point du mois dernier consacré au système Terra :

Vous souhaitez manifester votre soutien aux Marines de l’UEE ? Choisissez un écusson des Marines dans notre boutique ! Il est disponible soit en version individuelle, soit dans le cadre d’un lot d’écussons de l’armée de l’UEE.


C’est aussi votre dernière chance de devenir un abonné « Imperator » et de recevoir une version imprimée de « l’an un de Jump Point ». Tout abonnement commençant après la date du 31 juillet recevra des récompenses différentes.

Le système Terra

Terra, joyau éclatant de L’UEE ! Terra III, généralement désignée par le même nom que son étoile, est bien partie pour devenir le centre culturel de l’Empire. Bien que les partisans acharnés de la Terre contesteraient une telle affirmation, Terra est indéniablement en phase avec la galaxie civilisée. De l’afflux croissant de sièges sociaux des méga-corporations jusqu’à l’influence qu’exerce la musique d’origine Terranne sur la culture populaire, il ne fait aucun doute que Terra est ce qui ressemble le plus à une rivale pour la Terre.

Histoire

Le système Terra, dont la désignation était alors 342A, fut cartographié pour la première fois en 2508 et exploré dans le cadre d’une longue expédition de recherche partie étudier cinq systèmes en 2516. Lorsque les premières images de la troisième planète du système furent révélées par le relais magnétique à longue distance, l’équipe d’exploration comprit tout de suite qu’elle avait tiré le gros lot. Terra III était une super-terre naturelle située au beau milieu de la bande verte de l’étoile et ressemblait de façon stupéfiante à une nouvelle Terre qui serait restée inviolée. Dotée d’une végétation luxuriante et d’abondantes ressources, Terra était une candidate évidente à la colonisation. En l’espace de deux ans, pas moins de sept vaisseaux de colonisation furent envoyés vers la planète.

Les astrophysiciens firent bientôt eux aussi une découverte surprenante : l’emplacement particulier du système de Terra et sa composition le rendaient propice à une forte concentration de points de saut. A l’instar de Sol, Terra est une étoile appartenant à la séquence principale de type G. A l’inverse de Sol, son système planétaire extérieur ne s’est jamais formé. En l’absence de la dispersion de masse engendrée par les géantes gazeuses et du fait de la position de l’étoile au centre d’un amas stellaire dense, des points de saut extrêmement stables se sont formés sans peine. Jusqu’ici, on a répertorié cinq points de saut et les scientifiques pensent qu’il y en a presque certainement un sixième (en théorie, il pourrait y en avoir jusqu’à vingt-quatre, mais la probabilité pour que la plupart d’entre eux soient suffisamment stables pour être traversés est négligeable). Les exobiologistes se sont eux-aussi intéressés dès le début à ce système : d’immenses ruines de pierre prouvant la présence indiscutable d’une vie intelligente furent découvertes sur la masse continentale sud de Terra. Aucun autre vestige de cette ancienne civilisation n’a été découvert à ce jour sur la planète, ce qui est à l’origine d’un des mystères archéologiques les plus débattus de notre époque.


Terra III fut la douzième planète à être colonisée par l’UEE. En seulement quatre cents ans, grâce à son réseau de points de saut et à son emplacement, elle est devenue une impressionnante plaque tournante pour le commerce. Kiel, Baker, Kilian et d’autres systèmes de premier plan sont tous à proximité de l’étoile. Les ressources abondantes du système, exploitées avec prudence de façon à respecter l’environnement, ont été mises à contribution pour appuyer le programme d’expansion vers l’est de l’Empire.

Aero (Terra I)

Un monde rocheux quelconque, extrêmement proche de son étoile. Bien qu’il soit riche de certains minéraux, les tentatives visant à exploiter les ressources d’Aero ont échoué en raison de sa proximité avec le soleil. Même les combinaisons environnementales les plus exigeantes sont incapables de maintenir des humains assez longtemps en vie pour qu’ils puissent assurer la maintenance d’installations industrielles à la surface d’un monde dont la période de révolution est de 95 jours terriens standards.

Pike (Terra II)

L’exploitation des ressources minières de Pike représente quant à elle le summum de l’ingénierie humaine. Pike est une des planètes les plus riches en minerai de la galaxie et elle est recouverte de « cités » automatisées qui produisent tous les jours des tonnes de platine, de mercure, de fer et d’or à un rythme effréné. En dépit d’une révolution trois fois plus longue que celle d’Aero, Pike est incapable d’accueillir des humains pour une durée prolongée. Néanmoins, l’absence de tempêtes atmosphériques et d’autres phénomènes météorologiques permet à des machines robotisées entièrement mobiles de fonctionner avec un rendement maximal et très peu de maintenance. Les mines et les raffineries de Pike ont joué un rôle essentiel dans l’expansion de Terra et ont permis à cette dernière d’être relativement préservée.

Terra (Terra III)

La capitale de Terra est Terra Prime, une magnifique méga-cité côtière construite sur les carcasses de deux des vaisseaux de colonisation originels. Dans un contraste saisissant avec les métropoles de la Terre, chaque aspect de Prime fut planifié par les premiers colons, ce qui a permis de maintenir un bien meilleur équilibre entre nature et civilisation que dans le reste de l’Empire. Contrairement à beaucoup de cités, la principale zone d’atterrissage de Prime se situe loin de la ville afin de réduire la pollution et les encombrements aériens. Un monorail permet aux pilotes de quitter ou de rejoindre leurs hangars. Ne laissez pas l’ambiance décontractée vous leurrer, cependant : Prime vous propose les mêmes choses que New York ou Moscou, qu’il s’agisse de magasins d’améliorations pour vaisseaux ou des opportunités offertes par le marché noir. La cité proprement dite se divise en deux zones majeures : un centre-ville qui brille de mille feux et la zone résidentielle défavorisée appelée « le Bloc ». Chacune de ces deux parties de la cité est riche d’opportunités pour les visiteurs.

La deuxième plus grande ville de Terra est Quasi, dans l’hémisphère sud plus froide. Quasi est construite à l’ombre des imposantes ruines découvertes au début de l’exploration de Terra. Par rapport à Prime, elle est plutôt considérée comme une destination touristique, bien que plusieurs corporations soient basées dans la région. Crusader Industries, rendue célèbre par ses installations dans le système Stanton, gère les installations d’atterrissage de Platinum Bay.

New Austin, elle aussi bâtie à partir d’un des premiers emplacements à avoir été colonisés, est ce qui ressemble le plus à une ville industrielle sur Terra. New Austin est un parc d’activité à grande échelle où sont basées des corporations telles qu’ORIGIN Jumpworks et Cronus Devices. Le coût de la vie est moins élevé à New Austin, ce qui lui confère un côté plus « col bleu » mais elle garde malgré tout un niveau de vie plus élevé que sur d’autres mondes. Le haut lieu de la ville est le Vieux Hall, un ancien lieu de rassemblement de la Guilde des Mineurs où habitent à présent des propriétaires d’usine, des pilotes, des transporteurs et des affréteurs.

Gen (Terra IV)

On oublie souvent que Gen, la planète-sœur de Terra, est elle aussi habitée. Ce planétoïde plus petit, le plus excentré du le système, fut terraformé environ un siècle après le début de la colonisation de Terra et accueille à présent les corps militaires et diplomatiques du gouvernement du système.

Ce monde se compose en grande partie de bases militaires, de bâtiments administratifs Impériaux et d’habitations et représente un effort délibéré de la part des planificateurs du système de Terra de séparer plaisir et travail. La représentation de Gen au Sénat continue de faire débat. Bien que la planète ait une population significative, ses habitants sont presque tous des fonctionnaires gouvernementaux. Jusqu’ici, la Terre a toujours bloqué les tentatives qui visaient à leur accorder une représentation, y voyant un complot à peine dissimulé pour accroître l’influence de Terra.

REAGIR SUR LE FORUM