Dernières Nouvelles – Revue du Congrès (EP:9)

Congrès de l’UEE (396)

08.04.2944 TTS

Transcription automatique de session
Certifiée et enregistrée – Assistant archiviste Yates (#57573BDF)

2944-04-08_09:03 – Début de la session.

PRÉSIDENT MARSHALL MADRIGAL (U-Borea-système Magnus): Bonjour à vous, mesdames et messieurs. Si vous voulez bien regagner vos sièges, le greffier procèdera à l’appel.

< pause >

PRÉSIDENT MARSHALL MADRIGAL (U-Borea-système Magnus): Le quorum étant largement atteint, nous déclarons la session ouverte. Le sénateur Han de Jalan a indiqué plus tôt qu’il avait besoin de plus de temps avant de poursuivre la présentation des amendements qu’il envisage concernant l’organisation des autoroutes de vol, donc nous ouvrons la discussion générale. La parole est donnée à l’honorable sénatrice de Vann.

SÉNATRICE RACHEL LESTER (T-Vann-système Croshaw): Merci, Monsieur le président. Mes chers confrères, la Terra Gazette a publié sous la plume de Galen York un article dérangeant dévoilant une vaste corruption au sein du Conseil des Gouverneurs de Goss I. Ils auraient accepté des pots-de-vin pour concéder des droits de transport exclusifs pour l’exportation de biens de leur planète. Selon l’article de M. York, il leur serait même fréquemment arrivé d’accepter les versements de plusieurs compagnies pour le même contrat. J’ai été choquée, perturbée, par ce mépris aussi éhonté que flagrant de l’honneur de leur fonction. Comme nous le savons tous, nous vivons des temps économiquement difficiles. Nous, membres du gouvernement, sommes souvent la cible des critiques de gens qui pensent que nous mentons, que nous complotons, que nous sommes contre eux. Les actes de ces gouverneurs corrompus ne font que renforcer ce sentiment. Cependant, j’ai vite compris que ces derniers ne se permettaient d’agir ainsi que parce qu’ils avaient peu à craindre d’une quelconque surveillance. Sans la bravoure de leur ancien conseiller de sécurité permettant cette révélation, qui sait combien de temps leurs agissements auraient continué? A la lumière de cet événement, je souhaite présenter une motion pour constituer une sous-commission afin de contrôler les pratiques contractuelles courantes du Sénat avec les fournisseurs du secteur privé.

PRÉSIDENT MARSHALL MADRIGAL (U-Borea-système Magnus): Suspectez-vous donc pareille corruption ici?

SÉNATRICE RACHEL LESTER (T-Vann-système Croshaw): Non, président. Je n’ai pas de tels aprioris. Je crois simplement que beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis notre dernier contrôle interne.

PRÉSIDENT MARSHALL MADRIGAL (U-Borea-système Magnus): Y a-t-il une quelconque objection à la motion de la sénatrice Lester?

SÉNATEUR TRACEY GLENN (U-Saisei-système Centauri): Je n’ai pas d’objection, simplement des questions.

PRÉSIDENT MARSHALL MADRIGAL (U-Borea-système Magnus): La parole est donnée au sénateur de Centauri.

SÉNATEUR TRACEY GLENN (U-Saisei-système Centauri): Merci, président. Sénatrice, comme je viens de le dire, je n’ai pas de problème avec votre motion. En fait, je pense qu’il est tout à fait souhaitable que nous nous imposions nos propres contrôles. Toutefois, je demande que nous gardions les délibérations secrètes et que les conclusions soient exclusivement à usage confidentiel.

SÉNATRICE RACHEL LESTER (T-Vann-système Croshaw): Je préfèrerais que les actions de la commission soient rendues publiques. Je pense que cela montrerait notre souhait de prendre la pleine responsabilité de tout acte répréhensible ou de toute activité illégale.

SÉNATEUR TRACEY GLENN (U-Saisei-système Centauri): Je comprends. Si une quelconque corruption gangrène ce gouvernement, elle doit être supprimée aussi rapidement et proprement que possible ; mais vous devriez également tenir compte des retombées de cette transparence. Il est absolument indiscutable qu’une partie de notre peuple partagera votre vision des choses et considèrera l’enquête ouverte d’une commission contre la corruption comme l’exemple même de la justice, la preuve vivante de la volonté de l’administration d’aspirer aux valeurs morales les plus élevées. Malgré tout, si votre commission déterre quoi que ce soit, son seul effet sera de renforcer encore la méfiance de la majorité de la population.

SÉNATRICE RACHEL LESTER (T-Vann-système Croshaw): Avec tout le respect que je vous dois, sénateur, je ne crois pas que nous devrions restreindre nos actes par la crainte de la réaction des gens, en particulier lorsqu’il est simplement question du bien et du mal.

SENATEUR TRACEY GLENN (U-Saisei-système Centauri): Encore une fois, je crois que vous surestimez les capacités d’analyse rationnelle de la population. Comme vous l’avez dit, les gens sont frustrés et en colère et ils ont toutes les raisons de l’être. Si vous commencez à évoquer des politiciens recevant en une seule opération illicite un montant qui éclipse probablement ce qu’un civil ou un citoyen moyen parvient à gagner en une décennie, ils ne se rappelleront que des gros titres: les crimes et le politicien corrompu du moment – pas le fait qu’il a été démasqué grâce au travail d’autres politiciens.

SÉNATRICE RACHEL LESTER (T-Vann-système Croshaw): Je pense que nous devrions faire confiance à la population pour saisir cette nuance.

PRÉSIDENT MARSHALL MADRIGAL (U-Borea-système Magnus): Le sénateur de Jalan a fait signe qu’il est prêt à poursuivre sa présentation. Je voudrais procéder à un rapide vote de la motion de la sénatrice Lester pour former une commission de révision des pratiques impériales de sous-traitance. Que le greffier commence la procédure.

PRÉSIDENT MARSHALL MADRIGAL (U-Borea-système Magnus): La motion est approuvée. Sénatrice Lester, veuillez établir une liste préliminaire de sénateurs susceptibles de siéger dans cette commission et nous donner une estimation de son calendrier d’action. Je vous laisse également décider si ses débats doivent être public ou à huis-clos.

SÉNATRICE RACHEL LESTER (T-Vann-système Croshaw): Merci, M. le président.

INTERRUPTION DE LA TRANSCRIPTION

Traduit de l’anglais par Kotrin d’après : https://robertsspaceindustries.com/comm-link/spectrum-dispatch/13806-News-Update-Congress-Now
REAGIR SUR LE FORUM