Guide Galactique : le 36ème Escadron de Chasse

Current_03Le 36ème Escadron de Chasse constitue la meilleure unité active de Gladius de l’Empire Uni de la Terre (UEE). Il a subi son baptême du feu face aux Tevarin et a depuis lors participé à tous les conflits humains notables de ces trois cents dernières années.

La chute de l’Olympe

Le 36ème est né à la suite de l’un des désastres militaires les plus embarrassants de l’histoire terrienne. En 2571, le porte-vaisseaux UEES Olympus pourchassa une bande de pirates et de rebelles jusqu’à leur repère, dans le système Nul non développé. Les effectifs du porte-vaisseaux dépassaient de loin ceux de leurs adversaires, mais l’amiral qui le commandait voulut donner le coup de grâce en personne. Ses ordres amenèrent l’Olympus trop près d’Ashana, la cinquième planète du système. Le porte-vaisseaux fut happé par la gravité de la planète et finit par s’écraser, ne laissant qu’une poignée de survivants.

Parmi ces derniers, on trouvait la patrouille défensive du porte-vaisseaux composée de quatre intercepteurs Stiletto, le prédécesseur du Gladius, ainsi que deux autres qui avaient réussi à décoller en urgence durant la chute du bâtiment de guerre. Les forces rebelles furent promptes à tirer avantage de cet incroyable retournement de situation et se rassemblèrent pour éliminer les vaisseaux et capsules de sauvetage rescapés. La bataille qui s’ensuivit fut spectaculaire : les six chasseurs légers parvinrent à tenir tête à leurs assaillants pendant presque une heure, abattant la bagatelle de 37 adversaires dont un destroyer de poche, tout ça avec de simple armes à énergie, les seules qu’il leur restaient.

Les six vaisseaux de l’UEEN furent finalement éliminés jusqu’au dernier, de même que tous les survivants du crash initial, mais l’enregistreur de la boîte noir appartenant au Lieutenant Jasmine Tuttle finit par être récupéré par un pirate entreprenant et vendu à sa famille sur Terre. Voyant là une occasion de faire oublier la perte embarrassante et coûteuse de l’Olympus, la machine à propagande du Haut Commandement de la Navy diffusa l’enregistrement et érigea les pilotes des chasseurs en martyrs. Il résulta de tout ça une série de campagnes publicitaires lançant des appels à accomplir son devoir, une holovid mélodramatique (Star Heroes) financée par le gouvernement dans laquelle des acteurs de seconde zone incarnaient des stéréotypes de pilotes de chasse, et enfin la création du 36ème Escadron de Chasse en hommage aux pilotes qui avaient livré leur dernier combat dans le système Nul.

Les guerres Tevarin

Le 36ème Escadron de Chasse fut officiellement déclaré opérationnel le 1er janvier 2579 et se vit attribuer la première série de chasseurs Gladius à être produite. Rapide et maniable, mais doté d’un armement léger, le Gladius était le choix de prédilection de l’UEEN pour les missions d’interception. Avant la création du 36ème, les unités de patrouille étaient souvent considérées avec dédain. Ces escadrons passaient au second plan par rapport aux unités polyvalentes mieux équipées, et on y affectait le plus souvent des conscrits et des élèves-officiers plutôt que des volontaires et des officiers diplômés de l’académie. La première tâche qui échut au 36ème fut donc de changer cet état de fait, en regroupant la crème des vétérans de l’interception pour entraîner les patrouilles des autres escadrons.

Cette tâche évolua de façon spectaculaire avec le commencement de la deuxième Guerre Tevarin en 2603. L’unité reçut l’ordre de rejoindre le front quelques heures seulement après la déclaration de guerre officielle. Passant très vite à un rôle de combat actif, le 36ème EC fut éparpillé sur quatre porte-vaisseaux d’escorte chargés de couvrir le groupe de combat principal de Messer. Malgré les succès initiaux des Tevarin contre les vaisseaux capitaux humains, aucun bâtiment de guerre ayant bénéficié de la couverture des Gladius du 36ème ne fut jamais touché par le moindre tir de torpille au cours des sept années que dura la guerre.

Face aux Vanduul

Fort de ses succès au combat, l’escadron ne reprit jamais son rôle de formation. Depuis la recrudescence d’attaques Vanduul, le 36ème n’a cessé d’enchaîner régulièrement les missions sur la bordure. Ce fut le Capitaine Jordan « Cure-dent » Hamton, commandant au sein du 36ème, qui fut le premier à développer l’attaque à trois chasseurs baptisée « porte et saute » pour contrer le plus robuste Scythe Vanduul, et c’est un pilote de remplacement du 36ème qui fut le premier à remarquer l’infime irrégularité sur le scanner infrarouge qui permit aux pilotes de l’UEE de cibler plus tôt les Scythes embusqués dans des champs d’astéroïdes.

Bien qu’aujourd’hui les puissants Hornets soient capables de percer les rangs des escadrons de Scythes, tel n’était pas le cas aux premiers jours du conflit. Durant la première décennie environ des assauts Vanduul, il fallait pour détruire ou neutraliser un Scythe effectuer des manœuvres extrêmes et assurer un niveau élevé de communication entre ailiers. Le premier point correspondait spécifiquement à la conception du Gladius, et le second était profondément ancré dans l’esprit des hommes et femmes surentraînés du 36ème.
L’action (connue) la plus mémorable de l’escadron face aux Vanduul eut lieu assez récemment, le 3 août 2940. Une force composée de douze chasseurs Gladius reçut l’ordre de fournir une escorte rapprochée à un transport civil Hull C avec à son bord des rescapés d’une attaque Vanduul récente. En suivant son plan de vol prévu, le groupe tomba par hasard sur les arrières non défendus d’une flotte de ravitaillement Vanduul. En coordonnant leurs frappes depuis le Hull C et en maintenant une grande cohésion, le groupe de Gladius légèrement armés parvint à éliminer rapidement neuf transports Mule à pleine charge ainsi que leur mince escorte. Cet incident, qui survenait peu après plusieurs attaques Vanduul dévastatrices, reçut un traitement privilégié dans les médias.

L’avenir

Des éléments du 36ème Escadron de Chasse sont actuellement déployés sur le front, à bord de l’UEES Sebek. Peu d’informations transpirent quant à leurs missions actuelles contre les Vanduul, mais à en juger par les apparitions régulières de pilotes du 36ème EC sur les listes des pertes hebdomadaires, ils livrent souvent combat. L’escadron a en outre joué un rôle essentiel dans des opérations de lutte contre la piraterie, dont certaines sont mieux connues (une photo maintes fois reproduite montre le nez d’un Gladius arborant le blason du 36ème et deux douzaines de silhouettes de Cutlass).

Malgré la campagne très médiatisée de l’armée intitulée « Paré au combat » qui prétendait donner une seconde vie aux anciens modèles, les observateurs sont tous d’accord pour dire qu’il ne reste au Gladius qu’une décennie tout au plus de service actif. Sa dernière remise à niveau remonte à huit mois et a servi à améliorer les systèmes d’armement et les surfaces de contrôle, et aucune autre mise à jour n’est prévue. Le Gladius se voit désormais de plus en plus souvent cantonné aux escadrilles de réserve, aux unités de garde et aux escadrons de défense locale, signant ainsi la fin de l’ère où ces chasseurs légers et acrobatiques représentaient le fer de lance de l’armée.

Des rumeurs émanant des hautes sphères laissent entendre que le 36ème pourrait devenir l’une des premières unités à passer au chasseur lourd F8A Lightning. Cette perspective ne ravit pas forcément les pilotes de l’escadron : après avoir passé des générations à prouver que l’on pouvait accomplir de grandes choses en faisant appel à la simplicité d’un chasseur léger, peu d’entre eux sont pressés d’adopter l’équipement militaire le plus complexe de l’histoire humaine.

Traduit de l’anglais par Baron_Noir, relecture par Hotaru. Source : https://robertsspaceindustries.com/comm-link/transmission/14315-Galactic-Guide-36th-Fighter-Squadron
REAGIR SUR LE FORUM