Guide Galactique : Système Nyx

GUIDE GALACTIQUE : SYSTÈME NYX

Nyx-2Nyx fut découvert en 2582 en pleine apogée de l’expansion territoriale de l’Empire Uni de la Terre, récemment formé. Ce système se compose de trois planètes classiques en orbite autour d’une étoile jaune-blanc de la séquence principale. Astronomiquement parlant, le point le plus remarquable de Nyx est sa localisation en bordure d’une nébuleuse sombre, qui enveloppe les orbites des trois mondes. Les gaz de la nébuleuse limitent sérieusement la visibilité ainsi que l’usage de scanners… ce sur quoi comptent quelques habitants de ce système.

Celui-ci fut pour la première fois répertorié via un point de saut dans le système Stanton par la navigatrice de saut solitaire Carla Larry. La déclaration officielle de Clara ne fait pas vraiment état d’un intérêt particulier dans ce système, celle-ci mentionnant qu’il « manque de gisements de minéraux importants ou de raisons valables qui justifierait une dépense pour de la terraformation. »

Larry a bien essayé de faire officiellement nommer Lou, Morgan et Ashley les trois mondes qui gravitent autour de l’étoile, d’après les noms de conquêtes après lesquelles elle courait. Conformément à la politique normale, le gouvernement de l’UEE n’a jamais reconnu ces noms, et leur utilisation ne s’est jamais vraiment répandue. L’Histoire ne dit jamais si la découvreuse intrépide parvint à impressionner les trois personnes suscitées.

Au cours des deux derniers siècles, Nyx a gagné en intérêt comme étape sur le trajet Castra-Stanton, avec une part importante de transporteurs circulant à travers le système simultanément. La piraterie de petite envergure n’est pas rare, celle-ci se reposant sur la nébuleuse du système, et les voyageurs sont avertis de ne pas dévier des voies spatiales standards au cours de leur traversée.

Nyx I

La première planète du système Nyx est un monde froid, dépourvu de noyau depuis longtemps vidé de ses minéraux précieux. Peu après la découverte du système, une mission de reconnaissance de routine révéla la présence de métaux de haute qualité sous la surface de la planète. Une fois la nouvelle répandue, la planète fit rapidement l’objet d’un contrat de minage militaire en collaboration avec Golden Horizon, et en l’espace de cinquante ans, la planète fut complètement dépouillée de ses ressources, et sa richesse matérielle fut envoyée à Kilian pour contribuer aux efforts de guerre croissants de l’Empire. Dès 2630, Nyx I fut définitivement considérée comme dénuée d’intérêt et seules quelques habitations témoignent du passage de l’Homme.

Nyx II

Nyx II est un monde désolé et brumeux, autrefois considéré comme un sujet potentiel à la terraformation. D’épais nuages de dioxyde de carbone et d’acide couvrent le monde et la planète se situe techniquement à la toute limite de la bordure intérieure de la zone dite habitable. Néanmoins, une étude sérieuse fut menée pour savoir si oui ou non la planète pouvait être rendue habitable. Il fut conclu qu’elle le pourrait, mais que cela prendrait des générations d’effort et n’apporterait qu’une maigre récompense hormis l’établissement d’une base bien cachée par les gaz de la nébuleuse. Les sorties extra-véhiculaires sur la planète sont elles-mêmes mortelles; même si les explorateurs sont protégés des éléments corrosifs, ils ne pourraient pas progresser dans cet atmosphère à pression élevée.

AstéroÏdes & Delamar

Une ceinture dense d’astéroïdes encercle l’étoile Nyx à environ 8 UA (note : unités astronomiques de longueur). Le champ d’astéroïdes ne constitue pas une bonne source de minéraux précieux, mais si on l’associe à la nébuleuse, il constitue une très bonne cachette. Un nombre indéterminé de petites bases ont été établies sur les astéroïdes de la zone, celles-ci devant importer des biens de l’extérieur du système pour survivre (il s’agît là de la seule opportunité commerciale subsistant dans le système Nyx). Ces petites bases astéroïdes, non répertoriées, sont les foyers d’un grand nombre de colons marginaux cherchant aussi bien à vivre en dehors de l’UEE que des plateformes à partir desquelles ils pourraient opérer en marge de la loi. On pense que les assauts pirates, principalement menés contre les transporteurs de marchandises en direction de Stanton, opèrent depuis d’importantes bases localisées dans ce champ.

La plus remarquable de ces installations est sur Delamar, le plus gros des astéroïdes. De la taille d’un planétoïde, Delamar est caché au plus profond de la ceinture de Nyx. La base fut créée par des libres penseurs durant l’ère d’oppression de Messer, et reste encore aujourd’hui une terre d’asile pour les radicaux politiques et ceux qui partagent des opinions anti-UEE. Avec la réputation grandissante de « bonne cachette » du système Nyx , un nombre toujours plus grand de criminels y ont immigré, entraînant un conflit permanent entre des petits groupes politiques radicaux et des groupes criminels, les premiers ayant le sentiment que les activités illégales à outrances nuisent à leur message.

N’importe qui traversant le système peut visiter Delamar, même si un sentiment de paranoïa y flotte dans l’air. Tous ceux qui participent au fonctionnement de la station semblent constamment effrayés de la venue d’un assaut de grande envergure des forces de l’ordre, lequel ils pensent susceptible d’arriver d’un moment à l’autre. En vérité, ce satellite mineur est si bien caché et si difficile à atteindre que l’UEE n’a jamais vraiment songé à déployer des forces pour s’en débarrasser (sans parler du fait que les dissidents qui y vivent ne représentent aucune menace, n’apparaissant dans les médias que parce qu’ils protestent purement et simplement contre le gouvernement.)

Nyx III

La dernière planète du système Nyx, localisée à bonne distance de la lumière du soleil, est une géante de glace. Boule gigantesque d’eau gelée et de vapeur d’ammoniac, Nyx III n’est ni une candidate idéale à la terraformation ni une planète qui contient de quelconques minéraux ou ressources qui vaillent la peine d’être extraits. La planète n’a pas d’atmosphère respirable. Bien qu’un vaisseau ayant à son bord le matériel nécessaire pour survivre un certain temps à la surface de la planète, il n’y a aucune raison de s’y essayer. Les sorties extra-véhiculaires seraient impossibles, et des réparations externes du vaisseau seraient plus faciles dans l’espace.

Nyx-3

Traduction depuis l’anglais par Hotaru, relecture par IronManu – Source : https://robertsspaceindustries.com/comm-link/transmission/14365-Galactic-Guide-Nyx
Merci de contacter l’auteur de cet article par MP pour toute faute ou remarque éventuelles.
Traduction soumise à la licence CC By SA 3.0. Vous êtes libre de copier et réadapter ce texte en mentionnant les auteurs originaux, les traducteurs et la source. Merci !
REAGIR SUR LE FORUM