Questions et réponses sur le Starfarer – 3ème partie


« Le G2G Gemini est le principal ravitailleur blindé de la galaxie. Capable de soutenir tout un escadron de Hornet affecté à une mission de combat inter-systèmes, le Gemini est la pierre à affûter du fer de lance. Conçu à partir du célèbre châssis du MISC Starfarer, le Gemini a été complètement revu pour répondre aux exigences militaires. Des configurations d’armement permettant aussi bien de lancer des missiles que de larguer des mines donnent du mordant à cette « tortue » ! Le Gemini offre de nos jours un large éventail de possibilités, et il est fortement recommandé pour quiconque chercherait à opérer sur la bordure, ou au-delà. »

Brochure « Armes de guerre ! » d’Aegis Dynamics, 2943

« LES CINQ PREMIÈRES VARIANTES REFUSÉES DU STARFARER »

5) Jarfarer : transporte de la confiture, de la gelée et des Marines de l’UEE (« Jar » = pot)
4) Carfarer : ça ne peut pas faire de mal d’y ajouter des roues !
3) Charfarer : rempli de délicieuses grillades de Terra (« char » = griller)
2) Scarfarer : vaisseau identique, mais en plus pointu (« scar » = balafre)
1) Aarghfarer : ne cherchez pas à savoir. »

MISCellaneous Quarterly (bulletin d’information interne trimestriel)

Salutations citoyens,

Le mois dernier, nous avons lancé une série d’articles questions/réponses concernant la gamme Hull proposée en vente conceptuelle. L’idée a été incroyablement bien accueillie et nous avons donc décidé d’en faire une coutume. Toutes les ventes conceptuelles à venir contiendront au moins un article de ce style pour leurs lancements. Cette semaine, pour les ventes du Starfarer et sa variante Gemini, nous répondons aux questions que les donateurs ont posées dans ce sujet.

QUESTIONS ET RÉPONSES

Les compartiments modulaires prévus pour le Starfarer lui seront-ils exclusifs ? Ou bien ceux-ci sont-ils conçus dans l’idée d’être universels à tous les châssis, afin d’offrir plus de variété tout en imposant moins de travail aux concepteurs et artistes ?

Cela dépendra surtout du compartiment en question ; certains vaisseaux (surtout les plus gros, comme l’Idris et le Javelin) auront des pièces que l’on pourra retrouver sur d’autres modèles, tandis que les plus modestes comme le Starfarer finiront probablement par avoir leurs propres pièces (bien que les modèles et éléments qui les composent pourront être réutilisés de l’un à l’autre, pour faciliter le travail artistique et le développement ! Donc bien que la forme physique de la pièce puisse changer, le bureau ou l’aquarium qui s’y trouvent pourraient refaire surface sur de nombreux vaisseaux.)

Peut-on retirer TOUT l’équipement de ravitaillement et de raffinage des deux variantes afin de créer une version dédiée exclusivement au transport de marchandises ?

Non, les systèmes internes de traitement du carburant prendront toujours de la place. Vous pouvez visualiser les choses ainsi : sur la gamme Hull, la cargaison est complètement séparée du vaisseau et le but de ce dernier consiste simplement à la charger puis à la décharger. Sur le Starfarer, le vaisseau doit interagir directement avec les citernes de carburant en plein vol… du coup, il faut toute une tuyauterie interne pour rendre cela possible.

Dans l’UP, sera-t-il plus compliqué d’obtenir un Star-G en raison des exigences de réputation envers les forces militaires de l’UEE ?

Oui, le Gemini sera certainement produit en nombre nettement plus restreint.

Est-il livré avec un module de saut ?

Oui.

Y aura-t-il d’autres variantes du Starfarer à l’avenir, ou bien le Gemini est-il la seule déclinaison connue ?

Le Gemini est actuellement la seule variante prévue.

Pourrons-nous nous servir du Starfarer pour ravitailler le reste de notre flotte dans le hangar ? Par exemple, peut-on aller récupérer du carburant avec son Starfarer puis le raffiner et l’utiliser pour faire le plein du prochain vaisseau que l’on va utiliser, et conserver le carburant en trop dans un dépôt personnel quelque part ?

Aucun dépôt personnel n’est actuellement disponible, mais vous pouvez stocker les citernes dans votre hangar. Pour le reste, la réponse est que oui, vous pourrez utiliser les Starfarer pour subvenir aux besoins de votre propre flotte.

Visiblement, la soute externe du SF peut s’adapter à différents types de cargaisons, mais qu’en est-il de la soute interne ? Est-elle uniquement réservée à l’usage du carburant ?

Pour la soute interne, la réponse est « tout ce qui peut entrer ». Elle n’est pas réservée au carburant.

D’après la page des statistiques et les informations sur les vaisseaux, le Starfarer et le Gemini disposent d’armes, de moteurs et de masses identiques. Est-ce un oubli ? S’ils n’ont pas encore été déterminés, vous pouvez nous le dire, ce sera beaucoup moins déroutant.

Il s’agit d’un oubli – les tourelles et les moteurs du Gemini sont plus grands d’une taille. Vu que les modèles sont très proches et que leurs composants n’ont pas encore été terminés, il n’est pas encore possible de mesurer leur masse de façon plus précise.

La variante « Gemini » met-elle en évidence le fait que le carburant sera à l’avenir une ressource stratégique, parfois limitée par des embargos commerciaux par exemple ?

Bien que cela soit parfois possible dans certaines circonstances, l’existence du Gemini n’en est pas la preuve. Le Gemini a été conçu parce que les militaires ont besoin d’une chaîne d’approvisionnement. Par le passé, nous avons raconté des histoires de pilotes combattant sur le front sans étoffer le reste de l’univers… dans Star Citizen, nous voulons vous montrer tous les systèmes logistiques nécessaires pour qu’un univers fonctionne.

Pouvons-nous nous attendre à un prochain article détaillé sur les carburants, plus généralement les liquides et l’ensemble de l’économie de l’univers ?

Oui ! Le système du carburant et l’équilibrage qui s’y rapporte sont toujours en cours de développement, mais dès que nous aurons un prototype bien ficelé, nous vous le présenterons. L’économie sera décortiquée dans plusieurs articles à l’approche du lancement de l’univers persistant.

Le Gemini transporte-t-il moins de carburant en citerne que le Starfarer standard ?

Oui.

La possibilité de prélever du carburant à la surface des géantes gazeuses m’intéresse. Savez-vous ce qu’ils ont en tête exactement ? Ça semble être l’occasion idéale pour recourir à la génération procédurale, puisque aucun sol n’est même nécessaire.

C’est l’un des objectifs premiers pour le Starfarer. Vous pouvez le constater sur l’une des illustrations que nous avons rassemblées pour cette promotion : le « filtre » se situe dans le nez de l’appareil, donc vous devez pénétrer dans l’atmosphère extérieure pour prélever le carburant.

Lorsque nous piloterons un Starfarer, y aura-t-il des PNJ qui nous interpelleront pour demander un plein ? Ça semble être une bonne façon de se faire un peu d’argent en plus grâce au carburant (cela coûterait plus cher que dans une station normale), mais la demande pourrait parfois cacher un guet-apens des pirates.

Absolument ! Tous les rôles que nous imaginerons pour Star Citizen seront utilisés pour générer des missions de PNJ.

Quel avantage le carburant raffiné offre-t-il par rapport au carburant brut ?

Le carburant raffiné peut être utilisé, à l’inverse du brut. L’équipement du Starfarer raffinera le carburant beaucoup plus lentement qu’une raffinerie spécialisée, mais suffisamment vite pour un usage personnel. Vous pourrez donc choisir entre transporter d’importantes quantités de carburant vers une raffinerie, et en raffiner vous-même une quantité plus modeste pour votre propre usage.

Quels types de mésaventures les développeurs ont-ils imaginées durant les ravitaillements en vol ? Quelles conséquences aurait une collision avec la perche de ravitaillement ? Qu’arrivera-t-il au Starfarer (ou un autre vaisseau ravitailleur) si l’autre vaisseau explose pendant qu’il fait le plein ?

Ces situations auront toutes de funestes conséquences ; nous voulons que le processus de ravitaillement soit un défi, donc les échecs et les collisions devraient occasionner d’importants dégâts aux vaisseaux.

Certains semblent croire qu’un explorateur pourra louer les services d’un Starfarer pour assurer un soutien logistique lors de longs voyages, ce qui permettrait au joueur de profiter d’une quantité presque illimitée de carburant.

Voilà qui ressemble à un plan bien huilé ! Vous augmenterez votre rayon d’action de façon significative en vous faisant accompagner par un vaisseau-citerne doté de capacités de raffinage (il y aura d’autres limites qui vous éviteront certainement de pouvoir voyager indéfiniment, avec en premier lieu les munitions embarquées et le système de dégâts).
SF standalone Gemini standalone Gemini upgrade

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

SF specs
Traduction de l’anglais et relecture par Baron Noir et Arma. Source :https://robertsspaceindustries.com/comm-link/transmission/14716-Starfarer-Q-A-Part-3
REAGIR SUR LE FORUM