Terra Gazette : la famine de Fora

LA FAMINE DE FORRA

Par Riley Rudin

Collaborateur

HYPERION, SYSTÈME FORA : Sophia Ruiz n’a pas mangé depuis cinq jours. À 108 ans, elle a vécu toute sa vie sur Hyperion, planète située dans le système Fora. Elle a vu les tempêtes d’hyper-argile grignoter doucement la ville pour la transformer en désert. Elle a vu les hors-la-loi et autres parias s’emparer d’un système que l’UEE avait juré de protéger. Elle a survécu là où d’autres se seraient éteints, et elle n’a jamais vu son monde aussi mal au point qu’aujourd’hui.

Au cours des six derniers mois, une sévère famine a sévi sur Hyperion et peu de gens à l’extérieur du système Fora sont au courant. Les gens, comme Sophia Ruiz, passent la plupart de leur journée à attendre dans les queues de rationnement et reçoivent de moins en moins de denrées en retour. « Chaque jour la file est de plus en plus longue » dit Sophia. « Tout le monde semble en souffrir mais personne n’agit. »

Tandis que les lignes d’approvisionnements officielles ralentissent, le marché noir d’Hyperion, lui, prospère. Une récente visite d’un de ces marchés a révélé que les denrées alimentaires qui pourraient sustenter les habitants locaux sont vendues jusqu’à dix fois le prix du marché. À ces prix-là, le salaire mensuel moyen d’un ouvrier d’Hyperion permet à peine de couvrir une semaine pour une famille composée de quatre personnes.

Pour certaines personnes, comme Curtis Deacon, trouver de la nourriture est devenu impossible, « Je ne sais plus quoi faire. Mes enfants ont besoin de manger. Faire la queue ne vous garantit même pas d’avoir de la nourriture et chercher ailleurs n’est pas non plus la bonne solution. » Deacon admet avoir déjà acheté de la nourriture au marché noir par le passé, mais il a dépensé le peu d’économie qu’il possédait. Le laissant désemparé. Affamé, épuisé et les larmes aux yeux, Deacon en implore directement l’UEE : « S’il vous plait, nous avons besoin de votre aide. Je ne peux pas m’en occuper seul. Si je reçois pas d’aide, c’est pas moi qui souffrirai le plus. Ce sont mes enfants. »

Jusqu’à récemment, les appels de la population d’Hyperion ont été ignorés. Les récits à propos la famine sont pourtant devenues monnaie courante sur le Spectrum. Pourtant, les financements en provenance du Sénat se sont arrêtés à cause de réductions budgétaires. L’armée étant directement touchée, les sénateurs sont réticents à l’idée de dépenser des crédits sur de nouveaux projets.

Alors que l’UEE tarde à résoudre les problèmes du système Fora, les citoyens et civils touchés par cette situation viennent apporter leur aide. Xavier Yu travaille pour une association à but non lucratif basée sur Terra portant le nom des « Négligés de l’Empire » et qui défend les systèmes non-représentés au Sénat. Yu a déclaré que la famine qui frappe Fora n’est que le cadet des soucis de l’UEE. « L’UEE a trahi le peuple de Fora » clame Yu. « Le Sénat a annoncé la mise en place de rationnements d’urgence, sans aucun changement. Des balivernes, rien que des balivernes ».

Récemment, Yu a défendu une proposition de loi qui devrait venir en aide aux gens d’Hyperion et aussi permettre de mener une enquête sur le fond du problème. Cependant, La Sénatrice Glasi de la planète Vosca a exercé son droit de véto sur cette proposition de loi. La Sénatrice Glasi a refusé de s’exprimer dans notre article, cependant son cabinet a fait la déclaration suivante : « Avant que le Congrès investisse des crédits pour une quelconque cause, celui-ci doit d’abord débattre du budget actuel. Il serait irresponsable de notre part de dépenser de l’argent que nous n’avons peut-être pas. »

Las d’attendre que des mesures soient prises, Yu a levé des fonds privés pour que l’association des Négligés de l’Empire puisse envoyer directement de l’aide. Plus tôt dans la semaine, Yu a personnellement chargé un Merchantman de denrées à destination Hyperion. « D’après les rapports que j’ai consultés, l’aide alimentaire provenant de l’UEE apportée dans le système n’est pas plus grande qu’avant » annonce Yu. « Et ne parvient même pas jusqu’aux étales des magasins ». Yu pense que la création de sa propre chaîne d’approvisionnement vers Hyperion apportera l’aide nécessaire aux gens comme Sophia Ruiz et Curtis Deacon.

Silva Sanderson est l’un des nombreux mercenaires de Terra engagé par Yu afin de s’assurer que la nourriture arrive bien dans les rayons des magasins et non au marché noir. « J’essaye au moins de faire une course humanitaire par an » affirme Sanderson, « le peuple d’Hyperion est toujours dans l’UEE comme quiconque vivant sur Terra. Je veux qu’ils sachent que la force de notre Empire provient du peuple. Et non, du gouvernement. »

Quelques instants plus tard, le Merchantman fut complètement chargé et décolla. La nourriture remplissant la soute ne suffira certainement pas à mettre un terme à la famine, mais elle pourrait bouleverser les cœurs et les esprits du peuple de l’UEE. Juste avant de monter à bord du vaisseau, Yu a lancé, « Je sais que ce n’est pas suffisant mais toute aide, aussi modeste soit-elle, compte. Chaque crédit, chaque image et chaque témoignage apporte une vision globale. Une fois que le peuple verra ce qui se passe exactement, comment pourrait-il ne pas se dresser et nous aider ? »

Traduction depuis l’anglais par Aelanna, relecture par Hotaru – Source : https://robertsspaceindustries.com/comm-link/spectrum-dispatch/14696-TERRA-GAZETTE-FORA-FAMINE
Merci de contacter l’auteur de cet article par MP pour toute faute ou remarque éventuelles.
Traduction soumise à la licence CC By SA 3.0. Vous êtes libre de copier et réadapter ce texte en mentionnant les auteurs originaux, les traducteurs et la source. Merci !
REAGIR SUR LE FORUM