Questions et réponses sur le Merlin

Salutations citoyens,


Lors du Reverse the Verse de la semaine dernière, un donateur a réclamé un Q&R sur le Merlin cette semaine. Nous faisons traditionnellement des séries de Q&R pendant les ventes conceptuelles, mais le Merlin est un nouveau vaisseau tellement chouette que nous avons jugé utile de vous en offrir une cette semaine ! Les questions ont été extraites du  forum “Questions et réponses sur le Merlin”, et les réponses ont été données par le designer Matt Sherman. Bonne lecture !

Questions et réponses

Peut-il aussi transporter du fret ? Si je veux le faire entrer dans une station pour appuyer un assaut, y a-t-il de la place pour y mettre au moins un fusil court ?
Il ne devrait pas y avoir de place pour du fret, mais nous ferons en sorte que vous ayez de la place pour des armes individuelles. La liste n’est pas encore faite mais on peut parier sans trop de risques sur des armes de poing ou des pistolets-mitrailleurs, au minimum.

Les moteurs pourront-ils être améliorés pour faire de la course ?
Oui, il y aura moyen de modifier/améliorer un Merlin, il n’est pas vendu complètement optimisé afin qu’il y a assez de choix pour lui donner des styles différents.

Le Merlin a-t-il un moteur quantique ? Je sais qu’il n’a pas de module de saut mais peut-il traverser un système solaire ?
Non, les vaisseaux parasites sont faits pour avoir une portée très limitée par rapport au vaisseau-mère. Ils n’auront donc pas de capacités quantiques ou de saut. Si vous voulez faire de la distance avec un vaisseau parasite, vous aurez besoin d’un autre vaisseau pour lui faire faire le déplacement.

Y a-t-il des classes de taille pour les chasseurs, comme pour les armes ? Par exemple, pourrais-je arrimer un autre chasseur de taille similaire à un Constellation ? Ou bien ce système d’arrimage est-il seulement prévu pour le Merlin/Archimède ?
L’anneau à l’arrière du Constellation est fait spécifiquement pour le Merlin/Archimède. Il se peut que, dans le futur, des options pour d’autres colliers soient disponibles, mais ce serait à long terme et cela supposerait l’existence d’un bon nombre de vaisseaux parasites pour le justifier vraiment.

Comme d’autres l’ont demandé, quelle est l’endurance du vaisseau et, en option, le Merlin peut-il décoller d’une planète typique pour orbiter de façon autonome ?
Oui. Si les vaisseaux parasites n’auront pas de module quantique ou de saut, ils pourront tout de même décoller d’une planète ou y atterrir seuls. Cela vaudra pour le Merlin, l’Archimède, le 85X, l’ARGO, et même le vaisseau non encore baptisé qui accompagne le Carrack.

Allons-nous avoir des variantes ?
Nous avons l’Archimède qui est prévu, intégré au Constellation Phœnix. Il n’y a pas d’autres variantes prévues officiellement, mais les modifications que nous prévoyons pour l’Archimède devraient permettre d’ouvrir le vaisseau à d’autres possibilités.

À quel niveau de personnalisation peut-on s’attendre avec un plus petit vaisseau comme le P-52 ? Pourrons-nous harmoniser les couleurs avec celle du vaisseau plus gros, comme mon Constellation ? Pourrai-je les faire correspondre tout en étant différents ? Y aura-t-il moyen de modifier l’équipement et d’autres choses comme les armes, les boucliers, etc. ?
Les vaisseaux parasites auront des emports comme n’importe quel autre vaisseau, donc vous pourrez bien sûr faire des changements et des réglages. Même si ce n’est pas encore pour maintenant, vous pourrez certainement échanger le moteur, le générateur du bouclier, le système de refroidissement, l’avionique et le radar avec d’autres modèles de la même classe petit/léger. Les armes d’ailes seront interchangeables ; par contre le canon central ne le sera pas, même s’il pourra faire l’objet d’options de réglages.

Y aura-t-il des options alternatives pour l’actuel canon rotatif central ? Comme peut-être un laser à tir rapide ? Ou un système d’aspiration-percussion pour éliminer les boucliers ?
Pas pour l’instant. Le Merlin est le premier essai de Kruger en matière de construction de vaisseaux, et le canon entre à part entière dans sa conception. Il y aura des options de réglage du T-19P, mais il n’y aura probablement pas d’autre canon central.

Pensez-vous ajouter un système d’arrimage au Merlin pour que nous puissions l’utiliser avec d’autres vaisseaux ?
Ce ne serait pas une option à coupler au Merlin lui-même, mais aux autres vaisseaux s’ils veulent l’utiliser. On pourrait imaginer que, sur un gros vaisseau-mère comme le Carrack, le vaisseau parasite pourrait être mis en service à partir d’une petite plateforme à la place d’un anneau spécial ; de cette façon un Merlin pourrait facilement être chargé dans un vaisseau sans avoir à y monter d’autre équipement.

Pouvez-vous faire la liste des vaisseaux qui pourront soit transporter un vaisseau parasite, soit recevoir ultérieurement un module permettant d’en transporter un ?
Elle a déjà été annoncée (les modules seront conçus ultérieurement) : la série des Constellation (sauf le Taurus), le 890J, le Carrack, l’Idris et le Javelin. Il y aura très probablement d’autres choix plus tard, mais nous ne pourrons en décider qu’une fois le vaisseau conçu et utilisable.

Y aura-t-il une mise à jour/modification pour l’Archimède lorsqu’il sera utilisable, pour les propriétaires de Merlin et de Constellation ?
Oui, nous ferons des mises à niveau sur l’Archimède quand il sera utilisable.

Pour l’instant, le Merlin ne peut pas se mesurer au vaisseaux de course utilisables actuellement. Pourquoi ? Le Merlin ne peut pas être considéré comme un vaisseau de course d’entrée de gamme car c’est un vaisseau parasite, et il ne peut pas se rendre tout seul sur des sites de compétition dans l’univers persistant.
Le Merlin vient juste de sortir, il n’est donc pas complètement au point. Il y a encore du travail à faire dessus, et il y a aussi du chemin à parcourir en matière d’ajustements et de personnalisations pour en faire un vaisseau de course, par rapport au modèle actuel standard.

Comment les vaisseaux parasites (et, plus généralement, les véhicules internes) seront-ils gérés par rapport aux restrictions d’accompagnement par des PNJ dans l’univers persistant ? Ces derniers seront-ils considérés comme faisant partie de l’équipage du vaisseau principal, ou comme un accompagnement à part ?
Le projet actuel est d’intégrer ces PNJ dans l’équipage du vaisseau-mère ; ainsi, si vous payez déjà quelqu’un comme membre d’équipage de votre vaisseau, vous n’aurez pas besoin de payer à nouveau pour qu’il aille faire voler le vaisseau parasite. La composition des équipages est toujours en chantier, mais l’usage d’un vaisseau et d’un accompagnement ne devrait pas vous coûter le double du prix normal.

CIG a-t-il une idée du temps qu’il faudra à un pilote chevronné pour arrimer un Merlin à un Constellation ? Sera-t-il envisageable de le faire sous le feu ? Y aura-t-il une fonction d’arrimage automatique ?
Le processus arrimage/mise en service est toujours en chantier dans son ensemble, car nous devons rendre le Constellation opérationnel pour pouvoir répondre à ces questions. Il y aura certainement un système d’assistance à l’arrimage, jusqu’à un certain point, mais nous ne pouvons pas conjecturer dessus tant que les vaisseaux en question ne sont pas finalisés.

Le Merlin est-il réapprovisionné à la fois en carburant et en munitions une fois arrimé à un Constellation ? Il a été dit que le plein était fait, mais comment est-il réarmé ?
Il sera réapprovisionné en carburant et en munitions, mais il faudra tout de même s’assurer que des munitions soient disponibles dans les soutes du vaisseau-mère. Tant que vous avez des obus, vous pouvez vous arrimer sans problème et réarmer avant d’aller en chercher ailleurs.

Lors de mes essais sur le Merlin, j’ai remarqué qu’il était capable de manœuvrer verticalement à 20G (en inclinaison comme en dérapage) et à 16G horizontalement (en virage comme en dérapage), ce qui est bien plus rapide que n’importe quel autre vaisseau, et aussi bien au-delà d’un seuil de tolérance réaliste d’un humain aux forces G.
C’est de l’ultra-physique des fluides appliquée à l’espace. Plus sérieusement, c’est la première mise en service du vaisseau, ce n’est donc pas surprenant que des forces G soient hors-normes. Comme pour tout le reste, nous allons continuer à ajuster le vaisseau pour que ses performances et les forces appliquées ne flirtent pas trop avec l’impossible. Rappelez-vous que lorsque les Mustang sont sortis, ils viraient aussi violemment qu’un jet-ski, mais depuis ils ont été corrigés. C’est la même chose avec un autre vaisseau.
Merlin

Fiche technique

Merlin2

Traduction depuis l’anglais par Arma, relecture par Silkinael– Source : https://robertsspaceindustries.com/comm-link/transmission/14865-Merlin-Q-A
Merci de contacter l’auteur de cet article par MP pour toute faute ou remarque éventuelles.
Traduction soumise à la licence CC By SA 3.0. Vous êtes libre de copier et réadapter ce texte en mentionnant les auteurs originaux, les traducteurs et la source. Merci !
REAGIR SUR LE FORUM