Questions et réponses sur l’Endeavor – Partie 3

Salutations citoyens,


Vous avez des questions, nous avons les réponses ! La semaine dernière, nous avons lancé une vente conceptuelle pour le nouveau vaisseau scientifique Endeavor et ses modules. Aujourd’hui, nous allons répondre aux questions posées sur les forums. Nous remercions spécialement le chef de l’équipe univers persistant, Tony Zurovec, pour avoir traité les questions sur les mécanismes scientifiques et médicaux de l’Endeavor.

Bonne lecture !

Questions et réponses

Avec le vaisseau de classe Espoir, voyez-vous l’activité de médecin comme une profession à part entière ?

La profession de médecin est l’une des plus importantes dans Star Citizen, et il est prévu qu’elle soit l’une des plus vastes et les plus souples. Lors des combats en FPS, les infirmiers seront cruciaux. Ils pourront faire un tri sur place, entre les blessures qui peuvent être entièrement soignées et celles qui peuvent juste être traitées afin que l’endroit touché redeviennent un minimum fonctionnel. Des premiers soins peuvent être appliqués aux blessures plus graves, dans l’attente d’un transfert vers un hôpital où des équipements plus sophistiqués permettront d’augmenter les chances de survie. Selon les causes du décès, un médecin chevronné pourra quelquefois mettre fin à l’arrêt cardiaque d’un patient, sachant que la mort peut survenir à nouveau si les causes principales de la pathologie ne sont pas rapidement traitées. La classe Espoir ouvre tout un nouveau champ de possibilités pour le candidat soigneur. Comme dit auparavant, les Endeavor équipés d’une nacelle médicale peuvent faire fonction de point de réapparition pour les personnages décédés, et une piste d’atterrissage associée permet aux personnages d’avoir, pour un coût majoré, l’un de leurs vaisseaux ou une nouvelle acquisition livrée rapidement afin qu’ils puissent repartir aussitôt à l’action. La demande en Endeavor de classe Espoir la plus forte sera donc dans ces zones où le nombre de morts de personnages est élevé, mais bien sûr un vaisseau médical, précieux et non escorté, dans un secteur dangereux sera une cible tentante pour les pirates et autres catégories d’individus peu fréquentables. En plus de la fonction de point de réapparition, un Endeavor qui a activé sa balise d’identification – diffusant ainsi sa position, les services offerts, les tarifs et des éléments de réputation – peut aussi servir d’hôpital de campagne pour tout personnage joueur ou non joueur ayant besoin d’un traitement médical urgent. Dans de tels cas, les personnes concernées doivent se rapprocher rapidement de l’Endeavor, puis soit demander l’autorisation de s’amarrer à sa piste d’atterrissage, soit tout simplement de procéder à une SEV vers le sas externe de décompression de l’hôpital. Une fois arrivé, c’est à l’équipage de l’Endeavor de déployer ses talents pour tenter de sauver le patient, le résultat final étant pris en compte pour sa réputation médicale.

Avec un nombre confortable de lits à disposition, les Endeavors de classe Espoir sont idéalement configurés pour remplir un vaste éventail de missions de sauvetage. Un Idris détruit pourrait laisser une bonne quantité de membres d’équipage blessés flottant parmi ses débris, avec une réserve d’oxygène limitée dans leur combinaisons d’évacuation personnelle. Les Endeavors de classe Espoir peuvent rapidement secourir ces personnes, leur administrer les premiers soins pour les stabiliser, puis les transporter vers le poste avancé le plus proche – le tout, bien sûr, pour un bon prix. Une station de recherches près d’un soleil, dont les boucliers sont tombés en panne, pourrait être remplie de personnel scientifique ayant reçu des brûlures graves et une forte dose de radiations. Ils auraient besoin d’être évacués de la station un par un, placés en animation suspendue afin de minimiser les effets des radiations, puis rapidement transportés vers un hôpital spécifique, capable de mieux traiter ces pathologies complexes.

Pouvez-vous donner plus détails sur le fonctionnement des réapparitions dans la nacelle médicale ? Peut-on empêcher des ennemis de réapparaître dans notre nacelle ? Quel sera le délai de livraison normal des vaisseaux de remplacement ?

Le pilote d’un Endeavor de classe Espoir – comme de tout autre vaisseau – dispose d’un contrôle total sur la liste de ceux qui peuvent recevoir les émissions de sa balise d’identification. Il peut établir que certains individus seulement peuvent détecter ces signaux, certaines organisations, ou bien n’importe qui, ou encore quiconque ayant un niveau de réputation donné. Des joueurs particuliers ou des organisations peuvent aussi être inscrites sur une liste noire. Ce cette façon, vous aurez toute latitude pour déterminer qui sera autorisé à réapparaître dans votre nacelle médicale. Les vaisseaux expédiés arriveront très vite car ce n’est pas très intéressant de rester coincé dans le vaisseau d’un autre joueur, et plus on attend, plus le pilote du vaisseau en question pourrait décider de quitter les lieux, ce qui ôterait tout l’intérêt de le choisir initialement comme point de réapparition.

Il faut bien garder à l’esprit, toutefois, que ce mécanisme de réapparition « accéléré » ne vous permettra par de revenir immédiatement là où vous vous trouviez. Après votre réapparition, vous devrez vous rendre dans la salle d’attente de la nacelle-hangar, commander un vaisseau (et il pourrait y avoir d’autres personnes devant vous, qui attendent leur vaisseau), le rejoindre, embarquer, sortir de la nacelle-hangar, et voler jusqu’à la destination souhaitée. Ne vous imaginez surtout pas que ce sera comme Call of Duty et ses réapparitions instantanées. Mourir entraînera des conséquences notables sur le délai qu’il vous faudra pour revenir sur place, même si l’Endeavor a été stratégiquement bien placé. C’est, en fait, un mécanisme du jeu extrêmement important car il nous permettra d’avoir une influence sur la sanction consécutive à un décès en termes de distance, contrairement à une réapparition qui se ferait exclusivement dans une zone d’atterrissage majeure. C’est aussi un autre moyen qui permettra aux joueurs de coopérer, permettant aux uns d’offrir un service appréciable aux autres en difficulté. En même temps, cela suscitera une bonne dose de concurrence entre les prestataires de service, qui pourront différencier leur offre en fonction des tarifs, de leur volonté de s’aventurer profondément dans des territoires dangereux et de l’attractivité du point de réapparition choisi pour un personnage qui vient de mourir.

Pouvez-vous en dire plus sur le mécanisme de l’agriculture ? Pourquoi ferions-nous de la culture dans l’espace plutôt que sur une planète ? Est-ce une profession viable dans l’univers de Star Citizen ?

L’agriculture sera certainement une profession viable dans l’univers de Star Citizen, en fonction des risques que le joueur voudra bien prendre, et aussi selon les connaissance et le savoir-faire déployés pour qu’une existence précaire se transforme en une vie opulente.

Les deux avantages principaux de l’agriculture spatiale par rapport à l’agriculture planétaire sont que l’on peut bien mieux ajuster ses plans en fonction de l’environnement économique, et que l’on peut décupler ses efforts de production et de livraison. Un agriculteur qui cherche à optimiser ses profits à moindre coût pourrait se procurer ses graines et les autres produits nécessaires là où ils sont meilleurs marché, et faire pousser sa récolte tout en voyageant vers le lieu de vente souhaité. Dans une ferme statique, on doit souvent se résigner à payer ces produits à un coût bien plus élevé, ou alors se déplacer pour les acquérir. On doit ensuite revenir à sa ferme, faire pousser les récoltes puis les transporter vers le lieu de vente. Tout ce processus implique beaucoup de déplacements, et beaucoup plus de temps, et le temps c’est de l’argent.

En outre, certaines des semences les plus exotiques – celles qui généreront les récoltes les plus lucratives – ne peuvent être trouvées que sur des planètes lointaines, et doivent être plantées rapidement pour qu’elles soient fertiles. Certaines plantes ne peuvent produire qu’une seule fois, et certains produits agricoles – qu’il s’agisse de molécules complexes, prépondérantes dans la production d’un médicament donné ou de certaines denrées alimentaires de luxe qui ne peuvent pas être conservées sans que leur goût (donc leur prix)  en soit altéré – ont une durée de conservation très limitée.

Tout ceci prouve, encore une fois, la viabilité des entreprises agricole mobiles car les denrées périssables peuvent être utilisées, dans le cas des semences, ou produites, dans le cas des récoltes, lors du voyage vers le marché où la production finale sera vendue, ce qui augmente d’autant la distance que l’on peut parcourir pour livrer de tels produits, avec pour conséquence une plus grande marge de profits.

L’agriculture, enfin, ne se cantonne pas à la maîtrise de plantes rares et capricieuses et de leur exigences en matière de croissance, en supposant en tirer profit. C’est un domaine qui va bien au-delà. Comme tout ce qui, en économie, est soumis à la loi de l’offre et de la demande, un profit facile attirera beaucoup de personnages joueurs et non-joueurs, et les prix s’effondreront. Si vous avez vraiment réussi dans ce secteur, vous devrez agir en homme d’affaires astucieux, capable de soupeser un vaste ensemble de paramètres différents pour déterminer l’activité où vous pouvez générer des profits, et que les autres ignorent.

Les recherches continueront-elles lorsque je serai hors-ligne ? Les plantes continueront-elles à pousser ?

La recherche nécessite des analyses constantes et des prises de décisions, contrairement à passer des chiffres au crible automatiquement pendant une longue période. Ainsi, des progrès ne surviennent typiquement que lorsqu’un joueur est activement impliqué et qu’il fait avancer les choses.

L’agriculture est différente car il s’agit d’une activité plus intense en termes de main d’œuvre, mais les plantes continuent à pousser aussi – que le personnage soit dans les environs ou pas – en fonction de leur environnement. Un personnage qui laisse son vaisseau et se promène trop longtemps avec un ami ou dans une ville pourrait, toutefois, retrouver sa récolte desséchée et morte. Ceci étant, se déconnecter entièrement aura pour effet d’arrêter la croissance des plantes, ainsi les coûteuses semences que vous venez de mettre en terre, et qui nécessitent une attention constante, seront toujours là lorsque vous reviendrez.

Que se passe-t-il lorsque que la nacelle d’atterrissage est encombrée de vaisseaux et que quelqu’un qui réapparaît commande leur remplacement ?

Lorsqu’un personnage à bord d’un Endeavor commande un vaisseau, la demande est ajoutée à une liste qui contrôle l’accès à la nacelle d’atterrissage. Les vaisseaux à l’extérieur qui demandent à atterrir accèdent à l’interface par cette même liste, ainsi l’accès à la nacelle d’atterrissage n’est autorisée qu’à un seul vaisseau à la fois. Le pilote peut dépressuriser la nacelle à tout moment, ce qui provoque l’expulsion dans l’espace de tous les vaisseaux et personnages qui s’y trouvent. Cette mesure peut typiquement être prise pour se débarrasser d’un personnage qui crée volontairement des problèmes en refusant de quitter les lieux. Une telle expulsion pourrait être suivie d’une ajout des fauteurs de trouble sur la liste noire du vaisseau, provoquant un rejet automatique de toute demande d’accostage ultérieure.

L’Endeavor et ses nacelles

Vue d’ensemble technique

REAGIR SUR LE FORUM