Congress Now : Amendement N°27

Congrès de l’UEE (396)

17-05-2946 TTS

_____

Séance Autoscript

Prouvée et admise – Archiviste Yates (n° 57573BDF)

17-5-2946 – 18:24 début de l’extrait de transcription

_____

PRÉSIDENT MARSHALL MADRIGAL (U-Borea-Magnus Sys) : Sénateurs, dans le but de ne pas passer la nuit ici, veuillez gagner vos places pour que nous puissions continuer.

< bavardages indistincts >

PRÉSIDENT MARSHALL MADRIGAL (U-Borea-Magnus Sys) : Mesdames et messieurs, si nous ne pouvons arriver à un accord sur ce projet de loi de crédits supplémentaires, la sécurité d’innombrables systèmes sera compromise. Les équipements nécessaires ne pourront être achetés et de nombreux agents de sécurité perdront leur emploi.

< silence >

PRÉSIDENT MARSHALL MADRIGAL (U-Borea-Magnus Sys) : C’est mieux. Bien, avant de procéder à un vote sur SA-43, avons-nous des amendements supplémentaires à étudier ?

SÉNATEUR YORI CO (C-Green-Ellis Sys) : Oui, Monsieur le Président.

PRÉSIDENT MARSHALL MADRIGAL (U-Borea-Magnus Sys) : L’honorable sénateur de Green a la parole.

SÉNATEUR YORI CO (C-Green-Ellis Sys) : Merci. Cela ne devrait pas prendre trop de temps puisque l’amendement 27 est un ajout simple, direct et raisonnable à cette loi. Il prévoit que tout Sénateur soit né humain pour avoir les privilèges de vote au Sénat de l’UEE.

< bavardages intenses, coup de marteau >

PRÉSIDENT MARSHALL MADRIGAL (U-Borea-Magnus Sys) : Silence dans la salle ! Le président est dans l’obligation de rappeler au sénateur Co que les amendements doivent être pertinents vis-à-vis des projets de loi auxquels ils sont associés.

SÉNATEUR YORI CO (C-Green-Ellis Sys): Je suis parfaitement au courant de la procédure parlementaire, Monsieur le Président. J’ai représenté les nobles résidents de Green pendant les soixante dernières années. SA-43 est une loi centrée sur la sécurité et la protection de cet Empire, tout comme l’amendement 27. Qu’il s’agisse des Kingships Vanduul du front de l’Ouest, des entreprises que possèdent les Xi’An envahissant l’espace UEE ou des Tevarin qui sont élus dans ces salles, la menace d’un dépassement de l’UEE par les aliens grandit de jour en jour. Tous les assauts extra-terrestres contre cet Empire ne viendront pas que de vaisseaux capitaux. Voir leur menace à travers un prisme aussi étroit est à la fois de l’ignorance et extrêmement dangereux.

SÉNATEUR MIRA NGO (T-Terra-Terra Sys) : Monsieur le Président, vous ne pensez pas sérieusement à faire voter cet amendement. Il est xénophobe, clairement dirigé vers le futur sénateur Suj Kossi et, pire que tout, il outrepasse la volonté de l’électorat de Jalan.

SÉNATEUR YORI CO (C-Green-Ellis Sys) : Je recommanderais à la sénatrice Ngo de lire mon amendement avant de s’exprimer à son sujet.

SÉNATEUR MIRA NGO (T-Terra-Terra Sys) : Comme vous l’avez dit précédemment, Sénateur, l’intention de cet amendement est simple et directe. Que vous ajoutiez une rhétorique fleurie ou des traits d’esprit à son langage ne changera pas mon vote. Il est pourri jusqu’à la moelle.

SÉNATEUR YORI CO (C-Green-Ellis Sys) :Que les choses soient claires. Je ne fais pas ceci pour empêcher le peuple de l’UEE de voter pour le candidat qu’ils veulent. Si les résidents d’une planète veulent élire un alien au Sénat, libre à eux de le faire. Ce représentant élu peut devenir un membre de cette chambre. Ils peuvent promouvoir des lois, servir dans des comités, rejoindre des débats et effectuer toutes les autres tâches de leur fonction. Cela empêche uniquement ce représentant d’exprimer un vote. Maintenant, avant que quelqu’un d’autre ne calomnie à nouveau cet amendement, sachez que son intention est exclusivement d’assurer que la sûreté et la sécurité de l’Humanité demeurent entre des mains humaines.

SÉNATEUR MIRA NGO (T-Terra-Terra Sys) : Avec des opinions aussi extrêmes, il n’est pas surprenant que la récente campagne d’élections de l’honorable sénateur ait échouée. Quoi qu’il en dise, c’est du cinéma de politicien pur et simple. La véritable intention de l’amendement du sénateur Co est de faire une courageuse déclaration politique avant de quitter sa fonction.

< Bavardages intenses, coup de marteau >

PRÉSIDENT MARSHALL MADRIGAL (U-Borea-Magnus Sys) : La présidence se doit de rappeler aux sénateurs de concentrer leurs avis sur la législation et non les uns contre les autres.

SÉNATEUR YORI CO (C-Green-Ellis Sys) : Merci, Monsieur le Président. Ceci étant dit, je voudrais rappeler à l’hémicycle qu’en dépit de certains désaccords, mon dévouement pour l’Empire est inattaquable. J’ai donné soixante ans de ma vie à ce corps illustre, j’ai été l’auteur ou le coauteur de plus de cinq cents projets de lois ou d’amendements. Chacun d’entre eux centré sur l’amélioration de l’UEE et non sur mes opinions politiques. Je peux en dire de même pour l’amendement 27. Il ne s’agit pas de protéger mon futur, mais celui de l’Empire. Donner aux non-humains le droit d’occuper des postes à fonction élective est un terrain miné. Certes, cela commence toujours innocemment. Aujourd’hui les Tevarin, mais demain, qui sait quelles sortes de créatures pourraient avoir leur mot à dire sur le futur de l’Humanité ? Peut-être en tant qu’Imperator ? C’est pour cela qu’il est de ma responsabilité, en tant que représentant des constituants de Green, d’assurer que cela ne se réalise jamais.

SENATEUR MIRA NGO (T-Terra-Terra Sys) : Monsieur le Président, bien que je respecte le droit du sénateur Co d’exprimer ses idées extrêmes, SA-43 n’est clairement pas le lieu approprié pour ça. Si le sénateur est si passionné par cet amendement, il devrait trouver un sénateur qui partage son point de vue et le guider au travers du processus législatif normal, lors de la prochaine session du Congrès. Dans une tentative de cesser cette perte de temps pour le bien de tous, peut-on se débarrasser de cet amendement xénophobe et, par les grondements que j’entends dans la salle, impopulaire, pour enfin reporter notre attention sur SA-43 ?

PRÉSIDENT MARSHALL MADRIGAL (U-Borea-Magnus Sys): Sénateur Ngo, le travail de la présidence n’est pas d’apprécier la popularité d’un amendement, seulement sa pertinence pour la loi. Ceci dit, le sénateur Co a adroitement cadré son argument pour qu’il touche à la sécurité de cet Empire. Maintenant, il n’y a qu’un seul moyen pour savoir si cette inquiétude est partagée par la majorité du corps.

< bavardages indistincts >

SÉNATEUR MIRA NGO (T-Terra-Terra Sys) : Monsieur le Président, vous ne pouvez tout de même pas…

< coup de marteau>

PRÉSIDENT MARSHALL MADRIGAL (U-Borea-Magnus Sys) : Sénateur Ngo, un mot…

< pause >

PRÉSIDENT MARSHALL MADRIGAL (U-Borea-Magnus Sys) : Nous allons maintenant procéder à un vote pour déterminer du rattachement de l’amendement 27, qui retirerait à tout non-humain le droit de vote au Sénat, au projet de crédits budgétaires. Ceux qui veulent lire cet amendement au complet peuvent dès maintenant y accéder via leurs mobis.

< pause pour le vote >

PRÉSIDENT MARSHALL MADRIGAL (U-Borea-Magnus Sys) : Le “non” l’emporte. L’amendement 27 est rejeté. Ce sujet étant clos, je le demande à nouveau, reste-t-il d’autres amendements à considérer ?

< silence >

PRÉSIDENT MARSHALL MADRIGAL (U-Borea-Magnus Sys) : Dans ce cas, passons au vote des crédits budgétaires.

< pause pour le vote >

PRÉSIDENT MARSHALL MADRIGAL (U-Borea-Magnus Sys) : Le “oui” l’emporte. Archiviste Yates, veuillez consigner l’adoption de ce projet de loi.

FIN DE TRANSCRIPT


Source de cet article | Traduit par YldenSen, relu par Silkinael, Rubixor
REAGIR SUR LE FORUM