Drake Dragonfly Q&R – Partie 1

“La chose la plus importante, c’est d’être lié à votre monture. Votre vaisseau doit être votre ami, votre famille. Pourquoi confier sa vie à quelque chose que l’on n’aime pas ?”
– Kyle Valentino, fondateur du Club des Dragonfly aux Coeurs Solitaires.

Salutations Citoyens,

Nouvelle vente concept, nouvelle session de Questions/Réponses. Depuis vendredi dernier, nous avons collecté les questions sur le topic Q&A dédié ici, et aujourd’hui, nos concepteurs travaillant sur le vaisseau vont donc répondre à 10 questions provenant de la communauté. Restez connectés ce vendredi pour voir les réponses à 10 questions supplémentaires.

Drake Interplanetary tend à clamer qu’ils construisent des vaisseaux en adéquation avec la manière de vivre de chacun ; avec le Dragonfly, ils ont franchi une étape supplémentaire, et ont construit une manière de vivre autour du vaisseau lui-même. Extrêmement compact pour un rangement facile quel que soit l’endroit, et capable de naviguer à la fois dans l’espace et sur la terre ferme, le Dragonfly 2947 change notre manière de penser les vaisseaux.

Remerciements spéciaux à Matt Sherman pour avoir pris le temps de répondre à ces questions pour nous.


Questions/Réponses

Que vaut le Dragonfly sur le plan vitesse, comparé à d’autres vaisseaux ?

Pour l’instant, nous travaillons sur une vitesse de combat (SCM) de 180, avec une vitesse de croisière max à 300. Nous voulons que l’accélération pour atteindre ces vitesses soit la grosse marque de fabrique du Dragonfly, du coup, alors qu’il devrait dépasser la plupart des transporteurs, il ne surpassera pas le plus rapide de tous.

Le Dragonfly sera-t-il capable de “voler” dans une atmosphère planétaire, jusqu’à un certain degré, bien qu’il ne puisse pas la traverser jusqu’à l’espace ; ou sera-t-il verrouillé à son mode Sol lorsqu’on sera sur une planète ?

Le Dragonfly ne sera pas capable de faire du vol atmosphérique. Sur une surface planétaire, il pourra seulement être employé dans son mode Sol.

Puisque le Dragonfly flotte au dessus du sol, pourra-t-il aussi flotter sur de l’eau ou d’autres surfaces terrestres ?

Oui, ce que l’on vise avec le mode Sol, c’est que le Dragonfly soit capable de voyager sur tous terrains. On souhaite qu’il soit conscient de ce qu’il survole, du coup, si des corps d’eaux ne devraient pas poser de problèmes, d’autres substances dangereuses pourraient toujours avoir des impacts environnementaux sur ses performances.

Le Dragonfly aura une capacité de soute à 1 SCU. Est-ce qu’il sera possible de l’augmenter en enlevant le second siège dans le but d’ajouter un nouveau compartiment de soute ?

La valeur de 1 SCU inclue l’utilisation du second siège en tant que sacoche de selle supplémentaire. Cette allocation de soute se calcule comme ceci :

  • 2 conteneurs de 0.25 SCU monté sur les flancs arrières du Dragonfly
  • 1 conteneur optionnel de 0.5 SCU prenant le siège arrière

Le passager pourra-t-il se placer dans le sens de la marche ?

Non, le second motard sera toujours installé dos à dos avec le pilote.

Pourra-t-on échanger les deux canons Taille 1 du Dragonfly contre une arme Taille 2 ?

Non, la monture des armes ne pourra pas être changée. Vous pourrez toujours mettre d’autres armes à la place, et le Dragonfly possède un stockage de munitions intégré si vous utilisez des armes balistiques.

Est-ce que le Dragonfly aura un système de verrouillage magnétique lui permettant de se fixer à n’importe quel vaisseau pour s’amarrer ?

Non, les Grav-Levs ne sont pas des appareils magnétiques et ne permettront pas de s’amarrer à la coque d’un autre vaisseau.

Est-ce qu’on pourra se balader avec dans le Hangar lorsqu’il sera pilotable ?

Cela doit toujours être défini puisqu’on n’a toujours pas décidé si le Dragonfly sera installable sur un port pour Vaisseau dans un Hangar, ou sur un port pour Véhicule. Nous n’excluons pas la possibilité, mais nous ne promettons pas que ce sera le cas lorsqu’il sera pilotable.

Pouvons-nous avoir plus d’informations afin de savoir quels sont les vaisseaux qui peuvent ou ne peuvent pas lancer de Dragonfly ?

Nous allons diviser ça en trois groupes principaux : les vaisseaux d’où le Dragonfly pourra se déployer, ceux d’où nous sommes certains qu’il ne le peut pas, et ceux qui pourront peut-être le permettre. Mais nous ne pouvons pas nous tenir à cette fonctionnalité pour l’instant.

Vaisseaux d’où au moins UN Dragonfly peut se déployer :

– Caterpillar, Freelancer, Constellation, Starfarer, Retaliator (avec le module de soute installé), Idris-P/M

Vaisseaux d’où un Dragonfly ne peut pas se déployer :

– Avenger, Reliant

Vaisseaux dont la soute est suffisante, mais dont la capacité permettant de déployer un Dragonfly doit encore être déterminée (NOTE : tout vaisseau dont le développement n’a pas été commencé est listé ici, même s’il possède un chasseur parasite ou une capacité de stockage)

– Cutlass, Carrack, Merchantman, Reclaimer, Orion, 890 Jump, Hull-C/D/E, Crucible, Javelin, Endeavor, Genesis.

La masse du vaisseau est actuellement équivalente à celle d’un P-52 Merlin, pesant environ 6000 kg. Est-ce précis ?

Non, c’était une ancienne information datant des concepts initiaux du Dragonfly, sachant que le projet actuel tourne aux environs de 1000kg. Afin de montrer à quel point le Dragonfly a diminué de taille depuis le concept, l’image à droite montre une version préliminaire du Dragonfly sur laquelle nous avons travaillé.

Cette version plus grosse faisait facilement trois fois la taille du Dragonfly avec lequel nous avons fini, et c’est cette référence qui faisait dans les 6000kg. Veuillez nous excuser pour la confusion.

Image traduite entièrement :

View post on imgur.com


Vente conceptuelle

Extrait ATV – Les coulisses du Dragonfly

Fin de transmission

REAGIR SUR LE FORUM