Clean Shot : Crise de fatigue

Clean Shot : Crise de fatigue

DÉBUT DE TRANSCRIPTION

Bienvenue à vous, baroudeurs ! Merci de vous être amarrés ici pour un nouveau Clean Shot. Mon nom est Craig Burton et l’émission d’aujourd’hui est quasiment en surcharge – Une cargaoson d’informations digne d’un Hull-D vous arrive droit dessus ! Prêt pour ça, Kari Ann ?

C’est ce que j’aime voir, un gros pouce en l’air ! Notre illustre producteur associé Kari Ann s’occupe de tout aujourd’hui alors que Skinny est absent pour cause de maintenance. Honnêtement, Skinny ne voulait même pas prendre de vacances. De nouveaux composants l’ont rendu faible dans les genoux, donc je lui ai dit que quelqu’un avait besoin d’avoir un nouveau générateur de chez Lightning Power Ltd. et de m’en dire des nouvelles. Ne le dites pas à Skinny, mais après des années de travail, je pense que j’ai finalement découvert un moyen de lui faire prendre des vacances – le convaincre que c’est pour le travail.

Assez parlé de Skinny. On va démarrer cette émission avec un TroubleZone spécial.

Nous allons commencer par Indra. Ce système Xi’An voit davantage que sa part d’échanges libres avec les transporteurs Humains voulant commercer avec les Xi’An et les Banu. Et bien, depuis quelques mois, une opération organisée a ciblé les Humains voyageant à travers le système. Vu que les attaques se sont déroulées dans l’espace Xi’An, c’est difficile de confirmer les détails, mais de ce que j’ai entendu, cela semble être une véritable opération de racket.

Les pilotes sont attirés à un endroit à l’aide d’un émetteur de détresse leurre. Ils sont ensuite assaillis par de nombreux vaisseaux, sommés de lâcher leur cargaison au risque de subir un assaut. Ceux qui acceptent et qui abandonnent leurs marchandises sans faire de vague sont libérés, leurs vaisseaux sont plus légers mais leurs vies sont sauves.

Il n’y a pas de nombres précis sur l’occurrence de ces attaques, mais un émissaire de l’UEE envoyé dans le système Indra a commencé des négociations avec le conseil Xi’An pour placer les vaisseaux humains sous la protection de forces Xi’An, autorisées et indépendantes, opérant dans le système. Mais prenez-le pour ce que c’est : une solution laissée dans les mains de bureaucrates. Jusqu’à ce que tout soit réglé, je serais très prudent en voyageant dans le système Indra. Personnellement, je n’irais pas seul si j’avais le choix, et même si je suis un bon samaritain, je ne quitterais pas les voies de transit habituelles pour des émetteurs de détresse.

On passe à Charon. Cela fait deux ans que la guerre civile a éclaté sur Charon III, et on en voit pas encore la fin. Beaucoup de tentatives de l’UEE pour amener les états de Dellin et d’Acheron à négocier ont échouées. Et maintenant que la guerre Vanduul concentre toute l’attention du gouvernement, les yeux ne sont plus tournés sur le conflit.

Pour faire le point sur la situation, nous avons Xavier Yu d’ “Empire’s Overlooked”, une association à but non-lucratif basée sur Terra. Il a un nouveau plan intéressant pour aider le peuple de Charon III et il aurait besoin de transporteurs altruistes pour le mettre à exécution. Merci d’être parmi nous aujourd’hui, Xavier.
Xavier Yu : Merci, Craig, et merci de vous focaliser sur un sujet qui n’a pas eu assez d’attention ces temps-ci.Heureux d’aider comme je peux. Avant que nous abordions le vif du sujet, faites-nous un résumé rapide de ce qu’il se passe sur Charon III.
Xavier Yu : Pour faire simple, la situation empire de jour en jour. Au sol, la guerre civile a, non seulement, handicapé l’économie de la planète, mais également rendu la livraison de médicaments extrêmement dangereuse. Et pour corser encore le tout, il est devenu très difficile pour nous, et pour les autres organisations, de récolter les fonds et les ressources requises. Cela fait partie des raisons qui nous ont poussées à chercher une nouvelle façon de faire la différence.Quelques années auparavant, quand cet affreux bazar a commencé, je me souviens que l’émission recevait une tonne de messages de personnes demandant comment ils pouvaient aider. On avait pu rediriger quelques personnes généreuses vers votre organisation. Savez-vous ce qui a changé ?
Xavier Yu : Pour être honnête, le fait que l’UEE entre en guerre d’elle-même fût le plus gros problème auquel nous devions faire face. Les attaques de Vanduul ont fait ressortir le meilleur de chacun à travers tout l’Empire, mais elles ont aussi dévié l’attention du public et nous ont privé de ressources nécessaires pour la guerre civile.
Aussi, plus largement, la crise de fatigue a été un facteur. Quand une tragédie de cette ampleur se fait connaître il y a un toujours un groupe de personnes motivées pour aider. Mais plus le problème persiste, plus il est difficile de maintenir l’intérêt. À partir d’un certain moment, ça ne fait plus la une des journaux. Les gens oublient ou alors se demandent si leur aide fait la différence. Alors que de nouvelles causes, aussi valables, font la une.
Que répondez-vous aux bénévoles qui se demandent pourquoi ils devraient aider un monde qui se détruit lui-même alors que d’autres gens sont affectés par des désastres naturels ou la guerre avec les Vanduul ?

Xavier Yu : Je leur dis qu’il faut séparer les politiques de la population. La politique entre Dellin et Acheron est en train de détruire Charon III, mais c’est la population qui en souffre. Puisque le gouvernement de l’UEE n’a aucune juridiction pour diriger la politique de la planète, nous devons nous concentrer sur le renforcement du pouvoir du peuple de Charon III afin qu’il puisse se prend en main. Cela commence par aider la population à obtenir une situation économique stable.

À l’heure actuelle, la principale industrie de Charon III est la guerre. C’est particulièrement vrai à Dellin, où pour beaucoup, travailler pour les militaires ou une entreprise produisant des instruments de guerre est le seul moyen de gagner sa vie. Notre nouvelle initiative est de casser ce cycle en achetant des produits directement au peuple de Charon III. Si le peuple peut gagner sa vie en faisant des meubles, des vêtements, de la bijouterie ou n’importe quoi d’autre, alors il ne sera pas forcé de travailler pour des machines de guerre.

Ces derniers mois, nous avons mis l’infrastructure en place pour exécuter ce plan. Désormais, nous avons besoin de transporteurs dédiés, déterminés à braver les circonstances dangereuses pour récupérer ces produits sur Charon III.Soyons spécifiques ici, pour que tous les transporteurs qui sont à l’écoute comprennent bien dans quoi ils s’engagent.
Xavier Yu : En gros, il n’y a pas de garantie que vous ne serez pas attaqués lorsque vous entrerez ou sortirez de l’atmosphère de la planète.C’est juste horrible. Est-ce que les vaisseaux ne diffusent pas un signal humanitaire protégé par les lois de l’UEE ?
Xavier Yu : Techniquement oui, mais la marine de l’UEE n’est plus présente dans le système pour assurer sa protection. Après que la guerre ait été déclarée contre les Vanduul, la majorité de la flotte UEE qui surveillait le conflit a été réassignée sur le front Vanduul.

Une fois la flotte partie, les deux gouvernements se sont mutuellement accusés d’utiliser les chargements humanitaires pour faire transiter des munitions diverses. Maintenant, tout ce qui entre dans l’atmosphère de la planète est considéré comme une cible à abattre. Heureusement, nous, à Empire Overlooked, avons des sources fiables au sol qui peuvent guider nos vaisseaux vers des zones d’atterrissage considérées comme sûres pour le moment.On dirait que ce n’est pas un travail pour n’importe qui.
Xavier Yu : Définitivement pas. Cela demande que la personne possède quelques compétences et le bon vaisseau pour effectuer ce travail.Arrêtons-nous en là. Kari Ann vient de me dire qu’il est temps de faire une pause. De l’autre côté, Xavier Yu va désormais préciser quelques points sur le genre de pilotes qu’il recherche. Et ensuite, je vous dirai ce que je pense des performances du Cryo Star de chez J-Span en comparaison de son prix.

Tout ça et plus encore quand Clean Shot revient.

PAUSE DE TRANSCRIPTION

REAGIR SUR LE FORUM