Anvil Terrapin : Q&A Partie 2

Anvil Terrapin Q&R – Partie 2

Anvil Terrapin - Concept Art

Anvil Terrapin – Concept Art

Salutations Citoyens,

Nouvelle vente concept, nouvelle session de Questions/Réponses. Depuis vendredi dernier, nous avons collecté les questions sur le topic Q&A dédié trouvable ici et aujourd’hui nos concepteurs travaillant sur le vaisseau vont répondre à 12 questions supplémentaires de la communauté. Nous sommes impatients de discuter en détail de ce vaisseau, alors c’est parti pour la partie 2 !

Remerciements spéciaux à Will Maidern, John Crewe, Steven Kam, et Todd Papy pour avoir pris le temps de répondre à ces questions pour nous.

Questions & Réponses

Comment imaginez-vous le gameplay du Terrapin et à quoi ce gameplay ressemblera-t-il ?

Le Terrapin a été conçu d’abord et avant tout pour l’armée de l’UEE, afin de fournir à sa flotte un appareil de surveillance à long rayon d’action possédant des capacités de reconnaissance indéniables permettant ainsi à la Navy d’étendre sa présence en effectuant des patrouilles dans des systèmes frontaliers auxquels aucun vaisseau capital ne pouvait être assigné, ni aucune garnison de chasseurs ne pouvait être affectée. Ces capacités se prêtent particulièrement à un usage civil, en tant que vaisseau d’exploration, notamment pour un opérateur indépendant qui va principalement collecter et revendre des informations, des données de points d’intérêt, des scans profonds et dangereux en environnement hostile, et faire de la recherche de données pour vivre, et non pas rechercher des choses tangibles pour les revendre. La grande résistance du Terrapin, sa batterie de détecteurs avancés, et son rayon d’action jouent en sa faveur pour cet aspect de l’exploration, là où d’autres vaisseaux d’exploration tels que le Freelancer DUR vont parfois se concentrer sur la collecte d’artefacts, d’épaves accidentées, et d’autres objets physiques pour rentabiliser leurs voyages d’explorations. Bien qu’il soit construit pour la reconnaissance, la surveillance et l’observation avancée, l’armée a pour habitude de déployer tous les moyens disponibles. Aussi, cette dernière assigna comme rôle complémentaire au Terrapin celui de vaisseau de Recherche et Sauvetage ou même de transport de troupes improvisé quand le besoin s’en fait sentir… particulièrement dans les situations où un Argo ne serait pas suffisamment efficace ou résistant pour être utilisé sous le feu ennemi.

Bien que les points d’emports utilitaires soient conçus et élaborés principalement pour les détecteurs et les scanners, nous explorons la possibilité d’offrir d’autres options à ces derniers. Parmis nos idées actuelles, un système de contrôle et de commandement, ainsi que la possibilité d’ajouter des équipements de communication qui pourraient permettre au Terrapin de prendre en compte, et à son avantage, son second membre d’équipage optionnel qui l’aiderait pour la surveillance et qui pourrait diriger directement les groupes de combat sans pour autant rendre le vaisseau aussi vulnérable qu’un AWACS traditionnel. Comparativement, les appareils analogues actuels pourraient être les hélicoptères de reconnaissance ou de soutiens que certaines armées utilisent en conjonction avec des hélicoptères gunship.

En termes de détection, nous avons remarqué que certains donateurs se demandaient comment le Terrapin pouvait effectuer son travail tout en restant furtif à distance de l’ennemi, alors qu’en opération il ne peut avoir une grande signature. Il faut bien savoir qu’on peut modifier la signature de son vaisseau en choisissant quels systèmes couper et quels systèmes maintenir. Presque tous les vaisseaux auront une plus grande signature si leurs générateurs d’énergie ou leurs générateurs de boucliers sont alimentés à plein régime. Le Terrapin peut avoir la signature d’un grand vaisseau quand son générateur de bouclier est allumé, mais une signature plus basse si ses boucliers sont éteints et que son générateur d’énergie tourne à un plus bas rendement – un état courant quand le Terrapin et son équipage sont en mode “écoute” et non pas en mode combat. C’est voulu dans le gameplay de furtivité ; et les signatures de manière générale. Mais les capacités du Terrapin amènent ces mécaniques de gameplay vers un aspect beaucoup plus pointu. C’est facile de l’oublier quand on joue dans Arena Commander, où vous êtes directement emmené dans le combat et où toute votre énergie est concentrée vers les boucliers et les armes, vous conférant une forte signature à tout moment.

En résumé, quand l’équipage du Terrapin est en mode “traque” ou “suivi” des mouvements ennemis, il faudra non seulement un bon équipage pour atténuer au mieux la signature énergétique de votre vaisseau, mais aussi tenir compte du fait que les détecteurs du Terrapin sont capables de détecter une faible signature à une bien plus grande distance que ne le pourraient des chasseurs. Et même si les boucliers du Terrapin sont baissés, sa puissante armure le rend beaucoup plus résistant qu’un vaisseau plus léger en cas d’attaque surprise. Le Terrapin n’a peut-être pas été conçu comme un vaisseau “furtif” mais tous ces principes s’appliquent pourtant. Et ils vous aideront à utiliser le plein potentiel de ce vaisseau.

Dans la première partie, vous avez mentionné que le Terrapin ferait un meilleur choix en se retirant de la bataille plutôt qu’en tentant de subir le choc d’un combat. Pourriez-vous expliquer plus en détails ce que cela signifie ?

Le Terrapin est conçu pour les reconnaissances militaires de longue durée. C’est un vaisseau de renseignement, sa meilleur défense est donc, justement, les renseignements. L’idée générale est de pouvoir voir l’ennemi avant qu’il ne vous voie et de gérer votre position, d’utiliser l’environnement ou des dispositifs pour l’empêcher de vous trouver. Si vous apprenez à bien maîtriser le système de signatures et de jeux d’ombres, vous devriez comprendre que la faible accélération du Terrapin n’est pas un problème, surtout quand vous savez où se trouve l’ennemi et que lui ignore où vous vous trouvez.

En combat spatial, le Terrapin est doté d’une grande endurance, mais il ne pourra pas s’opposer à un chasseur dans la plupart des affrontements directs. Les chasseurs sont conçus pour le combat – généralement vous n’aurez pas envie de vous frotter à l’un d’eux dans leur domaine d’expertise. Le Terrapin est un vaisseau de renseignement, l’idée n’est pas de se battre contre des chasseurs directement. Pour un usage militaire par exemple, quand il arrive près de chasseurs ennemis, le boulot du Terrapin consiste surtout à les détecter, à anticiper leur trajectoire et à leur mettre la misère en dirigeant sur eux des alliés qui s’occuperont de leur cas.

Que signifie “qualité supérieure” dans le cas des boucliers du Terrapin ?

Les boucliers du Terrapin sont surdimensionnés, c’est un petit vaisseau, mais il possède un générateur de bouclier que vous trouveriez habituellement sur de plus grandes classes de vaisseaux comme le Freelancer ou le Constellation, par exemple. Bien entendu, un générateur de bouclier surdimensionné, demande une alimentation en énergie et implique une signature énergétique tout aussi surdimensionnée. C’est l’une des raisons pour lesquelles le Terrapin est aussi très fortement blindé. Idéalement, à bord d’un Terrapin, vous ne vous pouvez pas vous laisser attraper par l’ennemi mais quand les carottes sont cuites et que vous êtes repéré, votre épaisse carapace vous fera gagner un temps que vous n’obtiendriez pas avec un vaisseau plus léger.

À quoi doit-t-on s’attendre concernant l’équipement/armement de l’Anvil Terrapin ?

Comme montré dans le concept, le seul armement défini du Terrapin est la tourelle du nez de l’appareil, capable de supporter deux canons de taille 2. Le point d’emport de taille 5 pour la tourelle commandée à distance a été calculé en utilisant l’ancien système de taille des points d’emports où un point d’emport de taille 5 pouvait monter un mécanisme de tourelle et deux canons de Taille 2 (1 point pour la tourelle/cardan et 2 pour chaque canon). Le modèle original du Terrapin commence à dater, de quand nous étions encore en train de réfléchir aux nouveaux vaisseaux “de départ”, du coup il n’a pas reçu la mise à jour des tailles de point d’emport. Nous allons devoir revoir les statistiques pour refléter la taille correcte d’un point d’emport conçu pour deux canons jumelés de taille 2 sur tourelle, ce qui résultera en un point d’emport de plus petite taille. D’après le schéma de taille actuel, il est tout simplement impossible de mettre un point d’emport de taille 5 dans le nez d’un Terrapin.

Cette faute de typographie mise à part, nous n’affirmons pas non plus que le vaisseau nécessite forcément des armes aussi puissantes que prévu à l’origine pour ce vaisseau. Nous voulons aussi trouver des armes qui seront appropriées au type de missions du vaisseau et différentes de ce que vous avez l’habitude de voir chez un chasseur. Gardez à l’esprit qu’avec un vaisseau possédant un gros générateur d’énergie, quelques petites armes peuvent faire plus mal qu’on pourrait croire à première vue, ceci dû à la concentration d’énergie utilisée. Au fur et à mesure que nous continuerons à remanier le concept de ce vaisseau, nous vous tiendrons informés. Comme les profils des missions du Terrapin sont plus tournés vers la défense et potentiellement la Recherche et le Sauvetage, nous pourrions par exemple aller chercher du côté d’armes qui permettent des tirs suppressifs, des points de défense ou de disruption (vous ne voudriez pas prendre le risque de descendre la personne que vous essayez de sauver), ou d’autres options possibles qui seraient vraiment en phase avec le concept même du Terrapin, mais pour le moment nous considérons toujours les possibilités.

Pourriez-vous nous parler plus en détails des différentes mécaniques d’exploration dans lesquelles l’Anvil Terrapin compte exceller ?

L’exploration implique un grand nombre d’activités différentes possibles, toutes ne nécessitant pas de ramener des choses matérielles à la maison. Conformément à son concept original en tant que vaisseau d’information et de reconnaissance, le Terrapin est plus concerné par la découverte, le catalogage le rapport d’informations critiques, ainsi que la découverte de points d’intérêts plutôt que de ramener des épaves accidentées, des objets, ou des ressources. L’accent est mis sur la détection et le scan – cela inclut son point d’emport utilitaire, qui est là pour doubler sa capacité de détection. C’est ce qui le rend bien plus efficace pour l’exploration et le traitement des données sur de grandes étendues que beaucoup de ses petits camarades vaisseaux d’exploration. Il n’est peut être pas capable de ramener beaucoup de souvenirs, mais le véritable objectif du Terrapin c’est de localiser des choses de valeur pour ses amis. Quand vous ramenez le Terrapin à la maison, vous pouvez vendre les informations à d’autres personnes ou appeler vos amis, des guildes ou des PNJ pour exploiter les ressources que vous aurez trouvé pour eux. – Ou vous pouvez garder les infos pour vous et revenir avec un vaisseau spécialisé ou équipé pour profiter de ce que vous aurez trouvé là-bas. Cela fait écho à son rôle militaire – pourquoi se bagarrer avec l’ennemi quand votre véritable force réside à envoyer tout le poids de la flotte qui attend derrière vous sur vos malheureux adversaires ?

Un vaisseau d’exploration devrait au moins pouvoir ramener quelques échantillons, pourquoi le Terrapin n’a-t-il même pas cette capacité ?

Trouver des prélèvements lors d’un voyage, faire un peu de récupération, toutes ces choses peuvent être alors stockées à l’intérieur du Terrapin et ramenées pour que les grosses têtes les étudient ou pour qu’elles soient vendues à quelqu’un contre quelques crédits sur le marché noir de GrimHex. Mais le Terrapin est spécialisé dans la récolte de données, et ça vaut son poids UEC. Vendre des coordonnées de minage sur un monde vierge ou trouver l’emplacement du plus recherché des seigneurs pirates dans trois systèmes, c’est ce que font les pilotes de Terrapin, et c’est le type de récompenses qu’ils recherchent. Si ramener des marchandises et des composants de récupération lors de vos voyages est ce qui vous intéresse le plus, comme je vous l’ai expliqué avec les différents types d’exploration, il se peut que certains acheteurs soient plus intéressés par un Terrapin avec une plus grosse soute, mais cela se fera avec une contrepartie : le vaisseau perdra ses capacités de scan et de radar.

L’article conceptuel mentionne la possibilité d’utiliser le Terrapin comme un vaisseau de sauvetage/largage de troupes dans les situations de combat très difficiles. Sans sièges pour les passagers supplémentaires, comment voyez-vous cela fonctionner ?

Il y a différents degrés de personnalisation dans différents vaisseaux. Par exemple, le Retaliator a des espaces modulables qui sont généralement utilisés par les soutes à bombes, le Vanguard possède des modules de largage/récupération, des modules de sauvetage, et le Cutlass a un intérieur possédant des points d’emport qui peuvent accepter différents types d’équipements. Bien que l’intérieur du Terrapin ne soit pas modulable, nous pourrions trouver un moyen de permettre l’installation de quelques sièges. Souvenez-vous que le Terrapin n’a pas été spécifiquement conçu pour ces rôles, mais que l’armée l’a trouvé utile pour ces types de situations, sans prendre en compte si cela faisait partie ou non de son utilité originelle.

Pouvons-nous nous attendre à des variantes du Terrapin qui sortiraient à une date ultérieure ?

Aucune n’est planifiée actuellement. Il y a du potentiel pour, cela dépendra surtout de ce que nous découvrirons dans la conception des points d’emport utilitaires.

Le Terrapin peut-il se mettre en “mode silencieux” quand il scanne ? (Quand il est opéré par une seule personne et que cette personne est dans le siège d’opération des scans et détecteurs ?)

Oui, voyez nos réponses précédentes. La gestion de la furtivité est quelque chose que vous devrez maîtriser afin de tirer le meilleur parti de votre Terrapin.

Le Terrapin est capable d’accueillir un équipage de deux personnes, pourquoi n’y a t-il qu’un seul lit ?

C’est un petit vaisseau militaire. Le cahier des charges de l’UEE n’inclut pas le confort comme critère. Et en tant que vaisseau d’écoute, l’armée s’attend à ce qu’au moins un membre de l’équipage soit en service à tout moment. Comment un vaisseau d’écoute pourrait-t-il être efficace si tout le monde dort à l’intérieur ? Les opérateurs civils peuvent bien entendu penser différemment, car il se peut qu’ils utilisent leur Terrapin comme vaisseau d’exploration, mais Anvil a conçu ce vaisseau pour un usage militaire avant tout.

Le rôle du Terrapin a été mentionné comme étant strictement de la récolte de données. Quels types de données ? Astéroïdes ? Planètes ? Minéraux rares ? Autres vaisseaux ?

La réponse est plus haut. L’information, les points d’intérêt, la reconnaissance, les infos de positions ennemies, et toutes les ressources que ses détecteurs et scanners peuvent cataloguer et rapporter.

Sera-t-il aussi manœuvrable qu’un Gladiator ?

Le Gladiator est solide mais il est malgré tout conçu pour éviter les tirs. Le Terrapin a été conçu pour pouvoir foncer à travers plutôt.

Le Terrapin est l’une des raisons pour lesquelles l’armée de l’UEE a approché Anvil pour concevoir le Hornet et le Gladiator. Le Terrapin était le plus solide des petits vaisseaux que l’armée avait vu. Et comme le Terrapin a prouvé sa valeur en opération, l’UEE a demandé à Anvil si éventuellement il leur était possible de concevoir un vaisseau d’attaque possédant cette incroyable solidité. Naturellement, une partie de cette résistance a dû être sacrifiée pour ajouter de la vitesse et de la manœuvrabilité, bien que le Hornet et le Gladiator devraient être capables de se débrouiller seuls dans un combat spatial, ils ne pouvaient pas être équipés du générateur de boucliers ni du générateur d’énergie surdimensionné du Terrapin. Cependant ils sont toujours les plus solides des chasseurs en service. Ne soyez pas vexés si le Terrapin n’est pas aussi rapide ou agile qu’un Gladiator. Si vous comparez n’importe quel autre type de vaisseau à un chasseur ou à un bombardiers en piqué, en terme de vitesse et d’agilité ils se retrouveront en dernière place.


Traduit par Silkinael, Hawk, relu par Pimmie
REAGIR SUR LE FORUM