RSI Polaris Q&R – Partie 2

RSI POLARIS Q&R – PARTIE 2

Salutations Citoyens,

Le nouveau vaisseau capital léger de l’UEE est là, et vous êtes le bienvenu à bord ! Le très attendu RSI Polaris a été révélé pour la première fois lors de la CitizenCon 2946, et nous sommes aujourd’hui ravis de pouvoir continuer la série Questions/Réponses en s’occupant de vos plus brûlantes interrogations au sujet du Polaris dans cette deuxième et dernière partie.

Le Polaris est un vaisseau capital de classe Corvette, agile, comprenant une sacrée puissance de feu avec son lot de tourelles et torpilles. Dessiné pour servir à la fois de vaisseau de patrouilleur spatial ou de vaisseau amiral pour les opérations de milices, le Polaris a la capacité d’agir sur des missions de recherche et sauvetage, des assauts légers ainsi que des patrouilles de sécurité générale. Il possède également des équipements pour réparer, ré-armer, et réapprovisionner un chasseur seul, un bombardier léger, ou un vaisseau de soutien.

Remerciements spéciaux à Steven Turberfield pour avoir prit le temps de répondre à ces questions pour nous.


Questions & Réponses

Si je veux utiliser le Polaris pour transporter des marchandises, puis-je me servir du hangar intégré pour ça ? Et est-ce possible de retirer les torpilles pour gagner de l’espace ? Si oui, à votre avis quelle quantité de marchandises pourrait-il y avoir avec tout l’espace disponible ?

La salle des torpilles n’est pas modulaire et ne peut donc pas être remplacée, puisque l’intérêt principal du vaisseau est d’avoir de la puissance de tir. Littéralement, vous pouvez mettre tout ce que vous souhaitez dans le hangar tant que ça rentre, mais l’ennui serait qu’il n’y aurait pas assez de plaques cargo, celles qu’on trouve dans les soutes, qui vous permettent d’attacher des conteneurs au vaisseau. Vous pourriez voir ces marchandises flotter dans l’espace quand les portes du hangar s’ouvrent en apesanteur. Bien que nous pourrions étudier des options après-vente pour empêcher cela à l’avenir, ça n’est pas prévu pour le moment.

Les deux autres vaisseaux capitaux comme l’Idris ou le Javelin sont livrés avec l’Argo. Est-ce que ça sera le cas pour le Polaris ?

Il n’est pas prévu d’inclure un Argo avec le Polaris pour l’instant.

Que voulez-vous dire quand vous parlez du Polaris comme étant “polyvalent” ?

Le Polaris sera polyvalent dans le sens où vous serez en mesure de l’utiliser pour des choses comme des missions de frappes, de la recherche et sauvetage, et de la patrouille. En plus de ça, les installations de soute permettront des déplacements de marchandises et le hangar va basiquement pouvoir transporter une multitude de plus petits vaisseaux vers des destinations qui leur seraient normalement inaccessibles.

Étant donné que le Polaris est prévu pour être une “plateforme de combat indépendante” et “capable d’être déployé à longue portée, sans ravitaillement”, a-t-il des équipements médicaux ou des quartiers du capitaine ?

Je peux confirmer que les quartiers du capitaine (et quartiers secondaires pour le pilote du chasseur ou le second) mais aussi une petite salle médicale sont effectivement présents sur le Polaris. En supplément, le Polaris a la capacité de stocker jusqu’à 24 torpilles en plus des 4 déjà prêtes à être déployées.

Qu’est-ce qui fait que le Polaris est plus que “juste un meilleur Retaliator” ?

La possibilité d’avoir un autre vaisseau dans son hangar est la plus évidente, en plus de pouvoir gérer un équipage complet. Il y a aussi la possibilité de transporter des marchandises sans avoir besoin d’un module, ça veut dire que vous ne perdez aucun attribut pour ça. En dehors du poste d’ingénieur sur le Retaliator, celui-ci ne gère que le pilote et quelques opérateurs tourelles. Le Polaris peut accueillir toute un équipage de frappe à son maximum d’efficacité. En résumé, le rôle est similaire mais sur une échelle bien plus large, tout en ayant la prestance d’un vaisseau capital ainsi que des équipements supplémentaires qui aident aux diverses compétences de son équipage, au-delà du simple pilotage, tir et lancement de torpilles. La soute peut être utilisée pour des provisions liées à la mission comme des combinaisons spatiales, des munitions, des pièces de rechange, de l’équipement médical, et d’autres choses qui permettent un déploiement prolongé et autonome sans compromettre les capacités offensives, mais aussi de préparer le Polaris pour un plus large panel de situations imprévues qu’une simple livraison de torpilles.

À quel point le vaisseau est-il modulaire ? Est-ce que les salles des torpilles, hangar et soutes peuvent être remplacés ? Si oui, par quoi ?

Il n’est pas prévu que ces grands espaces intérieurs soient modulaires. Nous nous attendons à ce que le Polaris ait le même type d’options de personnalisation que la plupart des vaisseaux utilisant le système des composants.

Que pouvez-vous nous dire concernant la vue du cockpit ? Elle semble tout aussi obstruée que le Constellation. Quelle en est la raison ?

La verrière du cockpit est basiquement un rappel des autres vaisseaux RSI, une signature propre. Malgré les montants bien présents, la taille générale de la verrière permet un grand champ de vision pour les équipages du pont et de la tourelle.

Est-ce que le Polaris possède un armement fixe ? Il y a des données contradictoires entre la page du vaisseau, la matrice et la brochure sur le nombre de tourelles automatiques ou pilotées, les points d’attaches fixes, etc.

L’armement actuellement prévu pour le Polaris est 4 tubes de lancement de torpilles S10, 6 tourelles pilotées, 1 tourelle commandée à distance sur le nez (contrôlée depuis le pont) et 1 tourelle automatique à l’arrière. Désolé pour la confusion, s’il y a des données non valides sur le site, nous allons les modifier.

Est-il possible de complètement réparer et ravitailler n’importe quel vaisseau qui peut être accueilli dans son hangar ?

Le ravitaillement et le réarmement seront des options, et un certain degré de réparation est possible. Le hangar a suffisamment d’espace pour que des techniciens et mécaniciens puissent circuler librement et utiliser des outils de réparation portables et des pièces de rechange. Ils pourront ainsi réparer de manière plus importante qu’un simple mécanicien le ferait en vol, mais pas au point que ce que l’atelier complet du Crucible permet. Vous pourrez effectuer des réparations sommaires et temporaires, mais si le vaisseau revient complètement dévasté, il vous faudra un hangar de réparation ou un Crucible pour le réparer totalement.

Le Polaris aura-t-il d’autres pièces non montrées sur les plans ?

Les pièces non présentes sur la brochure incluent une armurerie, une salle médicale, des cellules de détention, les quartiers du capitaine et les quartiers secondaires pour le pilote du chasseur ou le second.

Source de cet article | Traduit par Lutenar, relu par Silkinael, Fougère

REAGIR SUR LE FORUM