Accrochez-vous, préparez-vous, parce que Callie C vous prépare un bon gros StarWatch des familles. Nous avons les infos les plus croustillantes sur les célébrités de l’Empire, en prime et en direct, la crème de la crème des nouvelles grâce à nos indics clairvoyants et nos consultants tenaces travaillant d’arrache-pied pour que vous ayez votre dose.

Primo, une nouvelle mode émergente qui concerne davantage ce que vous ne portez pas, que ce que vous portez. En clair : les gemmes Onola. Ces cristaux bleus pâles incandescents sont apparus un peu partout sur les podiums depuis qu’ Opal Sky s’en sont servi dans leurs collection Été ‘46. Je suis certaine que quelques uns de vos scanners ont déjà repérés mon bas festif Venti qui dégueule de ces conneries. Mignon à en crever, mais pas assez pour être épargné par un tollé. Un collectif de stylistes se faisant appeler “Last Impression” a démarré une action afin que les usines boycottent l’utilisation de ces petites étoiles. Il apparaît que les mines, sur Tyrol, où on les collecte ne sont pas le meilleur endroit où travailler. Le groupe a partagé quelques vidéos craignos sur les conditions de travail lamentables sur place, et ça brise vraiment le coeur. Des célébrités comme Uvara, Karen Masters et Trilo ont rejoint la démarche de boycott, tout comme moi à l’instant. Parce que la mode c’est autant le fait de refléter qui vous êtes vraiment à l’intérieur, qu’à l’extérieur, non ?

Ensuite, parlons un peu de bordel musical. De ce qu’on a entendu, la synchronisation sur la tournée Cries of Whispers n’est pas au top. Musicalement, l’ensemble électro-thunk sensas’ composé de Miss Nomer, et le septet traditionnel Xi’An Nyalath, s’est vu encensé par les fans et la critique, mais apparemment, ce qui se passe en coulisse n’est pas aussi harmonieux. On a actuellement pas de détail sur la source du drama qu’il y a eu — Je ne cautionne pas la théorie du Spectrum comme quoi ça viendrait de l’odeur de la bouffe provenant de la chambre de Nyalath — mais nos consultants rapportent que Miss Nomer a officiellement rompu son contrat et met fin à la tournée plus tôt que prévu. Alors que ça devrait être une nouvelle dévastatrice, un petit arrière-goût foireux s’est fait sentir lorsque la tournée a été officiellement sponsorisée par le gouvernement Xi’an.

Prévu comme une partie de l’espèce de traité dont tout le monde parlait par le passé, ils espéraient que cette tournée allait répandre un peu de bonne volonté xeno. Clairement un mauvais présage si Miss Nomer — qui a eu la bravoure de sortir avec le chieur notoire Sess Tendi pendant trois longues semaines — n’arrive pas à faire la paix avec eux. Avec son départ, les organisateurs titillent désespérément les autres musiciens pour qu’ils la remplacent. Mon choix ? Raz Ditto. L’ensemble d’accords tri-harmoniques mystiques avec la voix émouvante de Raz ? Oui, s’il vous plaît.

Passons maintenant à l’affaire de la Cass en moins. Une bonne partie d’entre vous qui se sont connecté pour regarder la nouvelle série Then There Were Three la nuit dernière ont pu être surpris de voir que le rôle de l’agent Styles n’a pas été joué par le vadrouilleur bien connu Ellroy Cass, comme présenté dans le trailer sortit il y a quelques mois, mais par le suffisamment beau gosse Tyrese Leroc. En cherchant, nous avons eu la confirmation que le studio a choisi de “prendre une direction différente pour le rôle”. En d’autres termes, ils ont cramés une tonne de temps et de crédits à la dernière minute pour re-tourner toutes les scènes avec Cass pour ne pas être associés aux dégâts collatéraux causés par son style de vie bordélique. Pour ceux qui s’en souviennent, c’est le troisième rôle majeur que le pauvre Cass perd à la suite de son atterrissage foiré et défoncé par la drogue, lors de la première de Crimson Tower il y a deux mois. Bien sur, le tournage n’avait même pas démarré pour les deux précédents rôles, donc il est probable que cet échec-ci soit un peu plus piquant.

Je l’admets. Je m’inquiète pour notre golden boy. Après toutes ses chutes et retours, a-t-il enfin reprit ses esprits ? Ca fait flipper. Je ne suis pas sûr de vouloir vivre dans un monde vide de ses scandales et ses délires surjoués. J’veux dire, pensez à tout ce qu’il nous a offert rien que cette année. Glitter abs ? Jumper juice ? La phrase “J’me suis cassé” ?

Pour l’aider une nouvelle fois à renaître de ses cendres tel un phénix, je voulais utiliser un peu de notre précieux temps de StarWatch pour replacer tout le peignage de cul sur la notoriété de Cass dans un contexte historique propre. Et les gens viennent dire que cette émission n’est pas, genre, éducative ! Je suis cent pour cent ravi d’accueillir l’historienne, et amie, Jane Osbar, professeur des nouveaux médias chez U of R, et auteur de Peines et Pixels : Transcendance Digitale Émotionnelle. Pour les quelques prochaines émissions, elle sera là pour mettre en avant les plus gros scandales des célébrités des précédents siècles, tout ce qui pourra faire passer l’affaire de Cass pour un truc insipide. Merci de vous joindre à nous une nouvelle fois, Jane !

JANE : Vous savez que dès que vous lancez une comm’, Callie, j’accours. Les ragots sur les anciennes célébrités sont ma passion.

J’imagine tellement une classe remplie d’étudiants paumés en train de se demander ce que vous foutez en ce moment-même.

JANE : Carrément pas, ils savent clairement où je me trouve. StarWatch est un impératif à suivre dans mes cours. Salut les gars !

Vous êtes sérieuse ? Ca doit être la chose la plus touchante qu’on me dit depuis la fois où j’ai rencontré Jo Niar. Étonnamment câlin, celui-là. En parlant d’actions inappropriées, si vous nous partagiez un peu la première baffe que vous nous avez préparés ?

JANE : Je me suis dit qu’on allait démarrer avec Gil Taggart, en 2762.

Oh ouais, j’adore cette histoire. Tellement dark !

JANE : Ça file clairement des frissons. En gros, imaginez la personne la plus attirante qui soit. C’était Gil, pour les gens de l’époque. Quand on voit des photos de lui, ça ne transparaît pas tant que ça à cause des longues tresses, mais croyez-moi sur parole, ça pétait le style à l’époque.

Notre expert Mode, Nisco, m’a promis que ça allait revenir, mais je refuse de le croise. Enfin bref, Gil. Super hot.

JANE : Voila. Il avait la fortune, la notoriété, et un jour où il volait vers une grosse fête, son vaisseau a rencontré des soucis de moteur. Le pilote a envoyé un appel d’urgence, mais il s’est coupé presque instantanément. Il a quand même pu parcourir assez de chemin pour attirer l’attention de stations de réparations à proximité. Elles ont donc envoyés des dépanneuses juste au cas où il y aurait des crédits à se faire. Lorsqu’ils ont approchés le vaisseau, personne ne répondait aux communications. Ils ont donc envoyés quelqu’un sur place pour enquêter.

On dirait un truc de série.

JANE : Un coup d’EVA, on se fraye un chemin à travers la coque, pour retrouver le pilote, mort par balles, dans une marre de sang, dans une salle avec trois chambre de stases, contenant chacune une personne verdâtre aussi abattue. Gil avait disparu. Et en plus de ça, il apparaît que le vaisseau avait été programmé pour l’autodestruction, mais avec le même problème technique que celui qui a détruit le moteur, ça n’a pas marché.

Vous vous imaginez trouvez ça sur un vaisseau abandonné ? Adieu le sommeil.

JANE : C’est encore pire quand on sait ce qui a été fait avec les corps. L’Advocacy a découvert qu’à mesure que Gil devenais vieux, il se préoccupait de plus en plus des signes de l’âge. D’une façon ou d’une autre, il s’est mis en tête que le sang riche en fer des gens de Lorona pouvait lui permettre de rester jeune, mais seulement s’il le puisait directement à la source. Pendant cinq longues années, il a stocké des gens dans des capsules et les a utilisé pour des transfusions forcées. Il le faisait constamment donc il devait les emmener avec lui quand il voyageait. Quand le vaisseau était en panne, Gil a paniqué, tué tout le monde, lancé l’autodestruction et c’est enfui.

Et personne n’a pu découvrir où il est passé, c’est ça ?

JANE : Ouaip. Disparu. Quoiqu’il y a eu quelques rumeurs sur Kesseli comme quoi Gil se ballade toujours dans les caves pour sucer le sang des innocents.

Alors ? Ca ne vous fait pas relativiser sur l’affaire de Cass ? Au moins, il ne vampirise pas les gens. Sur cette pensée joviale, StarWatch revient après une courte pause. N’osez même pas lever le petit orteil.

Traduit par Kiro S. Terashii, relu par Silkinael, Darnn

REAGIR SUR LE FORUM