Portfolio : les stations de ravitaillement

Portfolio : les stations de ravitaillement

Cet article est paru initialement dans le Jump Point 3.04.

Les différentes options de ravitaillement

Il y a un vieux dicton humain qui dit : vous n’irez nulle part avec un réservoir vide. Dans une galaxie où les fabricants d’armes de haute technologie rivalisent pour construire des systèmes laser de plus en plus perfectionnés et où des spécialistes en systèmes de saut quantique cherchent de nouveaux moyens de traverser l’univers, il est finalement rassurant de se dire que rien n’est possible sans un bon vieux carburant pour vous rendre là ou vous le voulez. D’où l’omniprésence des stations-services, là où les vaisseaux peuvent se ravitailler et réarmer.

Avec des dizaines de milliers de vaisseaux en réparation ou en ravitaillement partout dans l’univers à tout moment, ce n’était qu’une question de temps avant qu’un système organisé de stations-services n’émerge. Bien qu’il existe un nombre incalculable d’options indépendantes de ravitaillement (ce qui inclut le système avancé d’auto-ravitaillement que l’on trouve sur certains vaisseaux) il y a trois principales compagnies qui ont défini le standard de la station-service : la statutaire Fuel Pump, l’arriviste Cry-Astro, et le p’tit nouveau alien : CTR. Même si la plupart des pilotes considèrent que “dans la tempête, peu importe le port” en matière de ravitaillement et de réparations, vous familiariser à l’avance avec leurs différentes options vous fera gagner du temps et de l’argent.

Fuel Pump

La dernière de la vieille garde est Fuel Pump, une chaîne de stations-services fondée en 2665 et dont les installations parsèment aujourd’hui l’univers connu. Souvent qualifiée de “rétro”, le style du “bon vieux temps” de Fuel Pump capte parfaitement la culture Croshaw des années 2690. Ce style a été précautionneusement cultivé dans le but de garder une partie essentielle de la culture humaine plutôt que de n’évoquer qu’un endroit de passage. La corporation Fuel Pump a fait son possible pour promouvoir des activités familiales afin de renforcer cette impression : son nom et son logo se retrouve partout, depuis les arènes de sataball jusqu’aux écuries de course, ce qui lui confère une réputation saine et dynamique.

Bien que les jours d’un service libre mais rudimentaire soient maintenant passés, des stations Fuel Pump ordinaires sont toujours construites autour du concept de l’offre complète d’options traditionnelles de ravitaillement en carburant et en munitions. Fuel Pump se targue d’offrir des techniciens de niveau supérieur, avec pour chaque station au moins un chef d’équipe de réparation professionnellement formé et présent sur site à toute heure.

Alors que les autres compagnies se concentrent généralement sur l’entretien standard et des options de self service, Fuel Pump continue d’offrir toute la panoplie de services depuis la mise au point jusqu’à la reconstruction de châssis. De plus la compagnie offre un service de remorquage vers les zones sûres, mais ne s’aventurera pas dans les secteurs à NSV élevé, quelle que soit l’opération de réparation ou de récupération.

Fuel Pump est aussi connue dans l’Empire pour son événement annuel “Fuel Pump Ship”, pour lequel un vaisseau spatial miniature est lancé chaque 10 octobre en l’honneur de la fondation de la chaîne. Les premiers jouets représentaient les vaisseaux de ravitaillement traditionnels tels que le Starfarer ou le Hull D, alors que les créations récentes sont plus tournées vers les vaisseaux d’action (comme le Hornet au style plus militaire) aux couleurs de Fuel Pump. Les jouets Fuel Pump restent une valeur sûre pour les enfants et les collectionneurs.

Les stations Cry-Astro

Là où Fuel Pump représente la vieille garde, Cry-Astro est l’arriviste qui vise le marché montant des plus jeunes pilotes. Là où Fuel Pump offre un service complet de solutions à tout problème, Cry-Astro offre une alternative pratique et moins chère en mettant en avant la question : ne devriez-vous pas être celui qui prend les décisions concernant le vaisseau qui vous maintient en vie ? Des murs remplis de systèmes de self-service et des quais d’arrimage pour l’installation personnelle des composants sont courants dans les stations-services Cry-Astro. Bien que des techniciens soient disponibles pour effectuer le travail, les pilotes qui visitent Cry-Astro sont encouragés à participer au processus de montage plutôt que de s’asseoir dans une salle d’attente inconfortable pour lire des numéros de Weekly Star vieux de plusieurs années !

Une autre offre bien connue chez Cry-Astro est la nourriture. De nombreuses stations Cry-Astro servent ce qui est connu aujourd’hui sous le nom de “repas en caoutchouc”, un menu plein d’options de restauration rapide allant des plats comme les boulettes TipTop jusqu’à des parts de boumbo simplifié, le plat emblématique à emporter de Croshaw.

La plupart des critiques sont d’accord : ce n’est pas bon, ce n’est pas bon pour vous… mais c’est réconfortant de trouver des aliments familiers à dix sauts quantiques de chez soi.

Cry-Astro est surtout connu pour ses gadgets promotionnels “branchés” destinés à un marché plus jeune, qui vont de l’offre “à ne pas rater !”, programme de ravitaillement de missiles au rabais, jusqu’au programme complètement ridicule “Fuyez ventre à terre !” (pour lequel les préposés de la marque appliquaient un autocollant représentant un chat-plat comiquement écrasé sur les pare-brise des vaisseaux). Ces campagnes de marketing servent leur objectif : aux yeux d’une grande partie de la population, Cry-Astro est synonyme de ravitaillement en carburant pour les vaisseaux.

CTR

Propriété de la corporation Jysho, CTR a été la première entreprise entièrement xi’an à être créée et à opérer dans l’espace UEE. Si ce n’était que ça, cela suffirait déjà à distinguer l’entreprise de ses concurrents humains… mais les stations offrent aussi un niveau de service nettement différent. La culture xi’an s’enorgueillit d’être efficace, et les opérations de réparation conduites par CTR en sont un bon exemple : dans une étude, les chercheurs ont constaté une amélioration de 23 % de la vitesse de réparation par rapport aux entreprises humaines, avec très peu de différence en termes de qualité.

Ceux qui sont familiers de la conception des vaisseaux xi’an (comme le de plus en plus populaire Khartu-al) ne seront pas surpris de la disposition générale des stations CTR : elles offrent un design organique épuré avec des lignes et des nervures distinctes pour chaque service. CTR embauche des agents de service humains, mais importe souvent des techniciens xi’an pour du véritable travail d’installation, créant ainsi une barrière de langage pour les capitaines cherchant à interagir directement avec ceux qui réparent leur navire. Le travail est cependant de qualité et abordable, un nombre croissant de pilotes sont à l’aise avec le fait de laisser leurs vaisseaux entre les mains de Xi’an.

Aujourd’hui, Citoyens et civils de la galaxie sont probablement familiers (la plupart diraient malheureusement) avec le jingle drôle et énergique de CTR : « C T R ! Na Na Orbital ! » Complètement vide de sens dans n’importe quelle langue (le xi’an inclu), la chanson et le message publicitaire qui l’accompagne ont renforcé la présence de CTR dans l’esprit d’une génération plus jeune, qui a moins de problèmes à faire équiper son vaisseau par une compagnie d’origine extraterrestre.

Traduit par WRichter, relu par Silkinael, Arma

REAGIR SUR LE FORUM