Guide Galactique : Tal

UN UNIQUE OBJECTIF

Pour dire les choses simplement, le système Tal est la plus grosse chaîne de production du ‘verse.

Situé juste au-delà de la ligne Perry, Tal a été classé par les Xi’an comme un système de production, dont chaque planète habitable est vouée à remplir un objectif industriel spécifique. Il s’agit d’une approche clairement xi’an de géoplanification que l’Humanité a lentement commencé à adopter, notamment au sein du système Stanton. Tal dispose d’une autre spécificité : il s’agit d’un des rares systèmes contrôlés par les Xi’an qui accueille ouvertement les Humains. Comme il s’agit d’un pivot de l’industrie et du commerce, beaucoup pensent que les Xi’an encouragent les Humains à faire affaires dans ce système pour les tenir éloignés d’autres parties de l’espace xi’an.

L’envoyé diplomatique de l’UEE Jameson Wallach est le premier Humain connu à avoir visité le système Tal. Après le Traité de Paix de 2789, le gouvernement xi’an a révélé à l’UEE ce système dont les Humains ignoraient jusque là l’existence. La visite guidée du système offerte à Wallach a été considérée par beaucoup comme un geste de bonne volonté, bien que les critiques l’aient promptement rejetée en la considérant comme un stratagème de la part des Xi’an. Visten Bana, l’un des plus fervents opposants au traité déclara « les Xi’an essaient d’infiltrer l’Empire, non pas avec des armes ou des armées, mais avec des Crédits. Le nouveau champ de bataille ne sera pas nos planètes, mais notre économie. »

Les visiteurs des planètes du système Tal auront besoin de quelques minutes pour que leurs yeux s’ajustent. Les Xi’an ont assigné à chaque planète une couleur spécifique à incorporer à toutes les structures. Lors de leur première visite, la plupart des Humains trouvent la vue étrange, spectaculaire et bouleversante tout à la fois. Après un certain nombre d’accidents causés par des pilotes humains désorientés, les autorités de la zone d’atterrissage de Tal déconseillent à présent les atterrissages manuels.

Le caractère unique et l’organisation stricte des planètes ne s’arrêtent pas à leur code couleur. Même si le système lui-même est bien plus complexe que ce qu’un simple résumé puisse fournir, les commerçants devraient se familiariser avec la spécificité de chaque planète avant de les visiter, et ce afin d’éviter l’embarras en essayant de conclure un marché au mauvais endroit. Tal II est spécialisée dans la construction de structures spatiales de grande échelle et de vaisseaux. Tal III s’occupe de la nourriture et des textiles. Tal IV raffine les minéraux et les gaz. Tal V manufacture des produits allant des matériaux de construction aux armes.

Le système a un besoin constant de matières premières, en particulier d’hydrogène et d’antimatière, pour garder sa chaîne d’approvisionnement à sa capacité maximale. Les chasseurs de contrats et les petits transporteurs devraient s’assurer de faire leurs calculs avant de dépenser du temps et des ressources pour un voyage vers Tal. Cependant, les commerçants affûtés peuvent apporter des matières premières à vendre et repartir avec des marchandises xi’an. La popularité grandissante des produits xi’an dans l’UEE devrait permettre aux commerçants et aux transporteurs d’écouler sans trop de problème les biens uniques trouvés parmi les mondes habités de Tal.

Lorsque les relations avec les Xi’an se sont améliorées, le tourisme dans le système Tal a connu une augmentation notable. Explore It Tal!, une agence de voyage implantée à Goss, est spécialisée dans l’organisation de voyages en groupes vers le système pour ceux qui hésitent à s’y rendre sans guide. C’est idéal pour ceux qui veulent faire l’expérience d’un monde extra-terrestre sans avoir à affronter les douanes seuls.

Pour ceux qui sont assez braves pour se lancer seuls, voici quelques astuces. Les aventuriers et les explorateurs visitent fréquemment Tal II et Tal V à la recherche des dernières technologies xi’an pour les vaisseaux et les armes, afin de leur fournir un avantage sur la concurrence dans l’espace de l’UEE. Les gourmets et les fashionistas se rassemblent à Tal III pour expérimenter la nourriture xi’an à sa source et pour acheter des tissus exotiques directement aux fabricants. Tal IV n’est recommandé qu’aux visiteurs venant faire des affaires, en raison des dangers inhérents aux grosses usines de productions d’antimatière.

Y.ŌM’E (TAL I)

Cette petite planète est située trop proche de l’étoile du système pour pouvoir supporter la vie. Elle est constellée de cratères formés par des sondes et des missions minières en quête de ressources à utiliser dans le reste du système. À notre connaissance, rien de valeur n’y a jamais été trouvé et les Xi’an ont abandonné Tal I à son bain de soleil éternel. La chaleur irradiant de la planète rocheuse lui donne l’impression de miroiter et de rayonner.

OLI’XA (TAL II)

Lors de sa visite sur Tal II, le célèbre musicien Sindo Guerrero s’est inspiré de la teinte jaune de l’ensemble des bâtiments pour écrire le tube à succès qui a battu tous les records « Sun Kissed ».

Abritant des manufactures de structures spatiales de grande échelle, Tal II est le centre technologique du système. Les usines de la planète produisent certains des composants de vaisseaux les plus perfectionnés du ‘verse. Ce mélange de manufacture industrielle et de technologie de pointe fait de Tal II la planète la plus active. Le bourdonnement constant des machineries et le flux constant des travailleurs se pressant pour entrer et sortir des bâtiments jaunes ont donné à Tal II le surnom de « La Ruche » parmi les visiteurs Humains.

Il n’est pas rare de voir des Humains vivre sur Tal II, même si pour ce faire il faut avoir un permis de travail valide. Les corporations humaines ont également commencé à rechercher des opportunités plus stables dans le système, MISC y ayant récemment installé une petite succursale qui facilite leur accord avec les Xi’an. Il s’agit du site de développement central de l’avionique de pointe utilisé dans leur nouvelle ligne Reliant.

Enfin, n’oubliez pas d’emporter vos lunettes de soleil pour vous protéger de l’éclat de l’architecture teintée de jaune, mais souvenez-vous de les retirer avant d’interagir avec les Xi’an. Dans leur culture, dissimuler ses yeux pendant une conversation est considéré comme irrespectueux.

LŪNG’XYI (TAL III)

Si c’est votre première visite dans le système Tal, commencez-la à Tal III. Considérée comme le centre culturel du système, ses résidents sont habitués aux visiteurs Humains et sont plus accueillants envers les touristes que sur les mondes xi’an typiques. En fait, beaucoup trouvent que la planète est la métaphore parfaite pour représenter les Xi’an eux-mêmes. La majorité du paysage luxuriant étant couvert de fermes bien ordonnées, les villes forment un contraste saisissant par rapport à la nature environnante, avec leur code couleur violet attribué sautant aux yeux lorsque l’on s’en approche.

En tant que producteur majeur de nourriture pour le système, et possiblement pour leur empire tout entier, Lūng’xyi est un arrêt obligatoire pour tous les amateurs de nourriture xi’an. Pour ceux qui n’ont jamais goûté à cette cuisine, préparez-vous à des sensations uniques. Certains plats xi’an font usage d’épices savoureuses qui causent de légers spasmes musculaires dans la bouche humaine. Les Humains pourront trouver cette sensation étrange et dérangeante, mais beaucoup estiment que cela accentue le goût de la nourriture. La plupart des restaurants ajusteront l’intensité des épices pour le palais humain. Ne craignez pas de demander au serveur à quel point la nourriture est épicée, si celui-ci n’aborde pas le sujet. Souvenez-vous simplement de le faire avant qu’ils commencent à préparer votre plat.

À l’opposé, la belle campagne parfumée de Lūng’xyi tente les Humains par une diversité visuelle naturelle qui n’existe pas au sein de ses villes. Nombre de visiteurs souhaitent explorer la campagne, mais peu le font réellement. La zone est généralement considérée comme interdite aux étrangers, à moins d’avoir obtenu une permission spéciale et d’être accompagné d’un guide Xi’an. N’oubliez pas le bref incident diplomatique qui a eu lieu en 2890 lorsque Shinji Shapiro, résident de Prime, a été placé en détention après avoir été trouvé errant seul dans les champs de Tal III.

L’industrie textile de Tal III attire beaucoup des plus grands stylistes de l’UEE. Les motifs et les tissus découverts ici se retrouvent rapidement sur les allées de Terra et de la Terre avant de créer les tendances au travers de tout l’Empire. Certains acheteurs avisés programment même leur voyage à Tal III pendant que se tiennent les principaux salons de mode dans l’UEE pour pouvoir être sur place une fois que la dernière tendance a été déterminée, afin d’acquérir autant de tissus ou de motifs en vogue que possible. Les qualités de l’industrie du vêtement Luk’Shi font également venir les amateurs de mode sur la planète, dans le but d’obtenir des vêtements sur mesure. Certains magasins ont même commencé à proposer les services de tailleurs entraînés qui peuvent modifier la mode xi’an afin de s’ajuster de manière plus flatteuse à l’anatomie humaine.

LIXĀUU (TAL IV)

Tal IV est la planète habitable la moins visitée du système, et ce pour une bonne raison. Elle héberge d’importantes usines de production et raffineries. À moins d’avoir des affaire à y faire, il vaut probablement mieux l’éviter.

Bien que les bâtiments de Lixāuu soient accentués de vert, il s’agit d’une planète dédiée aux cols bleus, la population étant majoritairement constituée d’ouvriers de raffineries et de transporteurs. Même si la nourriture de haute qualité trouvée sur Lūng’xyi se taille généralement la part du lion en terme de compliments venant du monde culinaire, ceux qui sont à la recherche d’une expérience plus authentique disent qu’on peut la trouver dans les cantines entassées à l’extérieur de presque toutes les nombreuses usines de la planète. Presque aussi répandue que les cantines, la boisson épaisse et fermentée appelée yahlu est consommée par les ouvriers avant d’aller travailler.

Avertissement : l’atmosphère de Tal IV contient des traces d’acide, mais heureusement pas suffisamment pour endommager les bâtiments, les vaisseaux ou les habitants portant l’équipement adéquat. C’est la raison principale pour laquelle les Xi’an y ont installé les usines les plus polluantes, plutôt que les industries qui génèreraient plus de traffic. Cela dit, si vous vous trouvez sur Tal IV au milieu d’une averse, il vaut mieux se mettre à l’abri au plus vite et éviter d’exposer sa peau nue aux précipitations.

RYŌL (TAL V)

Ne dites jamais que les Xi’an n’ont pas le sens de l’humour. Tal V, dont les bâtiments affichent une couleur orange foncé, héberge un haut pourcentage des complexes industriels dédiés aux dernières étapes de fabrication d’armes. Si l’on approche la planète avec la bonne lumière, les rayons du soleil se réfléchissant sur la couleur orange ressemblent presque à des tirs d’arme énergétique.

Beaucoup d’Humains se sont rendus sur Ryōl à la recherche d’armes de pointe pour leur armement personnel ou celui de leur vaisseau. Les Xi’an gardant encore le secret de la plupart de leurs technologies, seules certaines parties de la planète sont ouvertes aux visiteurs Humains. Ces zones disposent d’une importante présence militaire xi’an, mais ne laissez pas ceci vous dissuader de vous arrêter pour acheter le dernier blaster. Très peu de faits de violence ou de crimes ont été rapportés par les voyageurs. Cela est dû en partie à la prévalence des forces de sécurité armées, mais aussi parce qu’à la lumière du traité de paix, le gouvernement xi’an semble motivé à éviter les confrontations avec les Humains autant que possible.

CHUAITON (TAL VI)

Déclarée inhabitable lors de sa découverte, ce rocher riche en ressources est en partie la raison pour laquelle les Xi’an ont fait de Tal un système industriel. Des siècles de minage ont à ce que l’on dit dépouillé TaL VI de toute quantité significative de ressource, bien qu’il soit difficile de vérifier par soi-même s’il reste quoi que ce soit de valeur puisque l’armée xi’an surveille étroitement tout le traffic approchant de la planète. Cela a conduit les gens à échafauder la théorie selon laquelle il se passe plus de choses qu’il n’y paraît sur Tal VI. Même dans le système xi’an le plus ouvert aux Humains, les secrets abondent.

KYU’NAO (TAL VII)

Située aux confins du système Tal, Tal VII iest une géante gazeuse prismatique dont on dit qu’elle est le reflet des planètes sur lesquelles elle veille. En effet, quatre épaisses bandes colorées de nuages tourbillonnants s’accordent avec les couleurs assignées aux mondes habités du système. Magnifique exemple de l’harmonie et de la symétrie que la culture xi’an valorise, Tal VII est un dernier arrêt approprié pour toute visite du système.

Ouï-dires…

« La beauté, l’audace et le bonheur. Tout existe sur le monde embrassé par le soleil. »

– Sindo Guerrero, « Sun Kissed »

« Toute votre bouche s’anime. Presque comme si quelque chose rampait à l’intérieur. Au début j’étais certain de ne pas aimer, mais quelques jours plus tard j’étais de retour au restaurant pour en manger à nouveau. »

– Chef Alicia Tan, Eating My Way

Traduit par Lomelinde, relu par Silkinael, Fougère

REAGIR SUR LE FORUM