[À lire avant de poster] Notes concernant la section.

Pour discuter de tout ce qui n'a rien à voir avec Star Citizen
Verrouillé
Avatar du membre
Duboismarneus
Administrateur
Administrateur
Messages : 1516
Enregistré le : lun. 2 juin 2014 12:25

[À lire avant de poster] Notes concernant la section.

Message par Duboismarneus » dim. 13 nov. 2016 14:09

Bonjours à tous,

Et bienvenu sur la section des discussions générales. Comme vous l’aurez remarqué, cette section un peu fourre-tout concerne tout ce qui n’est pas lié de près ou de loin à Star Citizen. L’équipe de StarCitizen.fr met cette section à disposition de toute personne ayant envie de faire partager ses idées ou ses passions, qu’elles concernent la taxidermie de chatons, le tunning de voiture, ou la théorisation des grands principes du monde.

Il est à noter cependant que les sujets listés ci-dessous requièrent pour les intervenants une plus grande délicatesse quant aux discussions qu’ils engendrent :
- Politique.
- Religion.
- Philosophie.
- Economie.
- Manière de vivre.
- De manière générale, tous les sujets tendant à provoquer un affrontement d’idées sur la base de convictions personnelles.
À plus forte raison ici que sur le reste du forum, la tendance aux dérapages et aux affrontements augmente exponentiellement avec l’aspect polémique des sujets postés. Il nous a donc paru essentiel de cadrer plus spécifiquement la section pour qu’elle reste un lieu agréable où il est possible de débattre et échanger avec des personnes ayant des points de vue différents, dans un respect de l’autre qui n’a pas à se faire oblitérer sur la base d’une opposition d’idées.

Tout d’abord, sachez qu’à partir du moment où votre titre, qui reflète le contenu, concerne un sujet qui est acquis comme étant source de dissensions, la modération en aura connaissance et observera attentivement ce qui s’y passe. Il arrive souvent que des débats entre modérateurs en découle, pour savoir à partir de quand il commence à devenir nécessaire d’intervenir ou non.

La modération ne peut intervenir tant qu’une personne n’emprunte pas la pente de l’injure ou de ce qui viole les règles telles que énoncées ici. Mais dans ce genre de débat, la ligne est mince, et il est fréquent que bien avant cela certains intervenants (ou extérieurs) trouvent subjectivement qu’elle a été franchie. Ce que ne partagera pas tout le monde.

Vous l’aurez compris, dans cette histoire, votre comportement en amont est primordial pour le bon déroulement du débat. La modération n’aime jamais intervenir dans un débat délicat, et les sanctions sont un dernier recours qui n’est souvent ni compris, ni apprécié. Dans l’idéal, votre manière de débattre et de contribuer doit garantir que l’équipe de SCFR n’aie jamais besoin de s’en mêler.

__________________________________________

Pour cela, nous vous donnons quelques pistes, notes, et quelques situations à éviter :

La lecture des autres interventions :
Lorsque le débat s’éternise, cela peut paraître énormément long et fatiguant de devoir lire et comprendre les autres interventions pour éviter de redire une chose déjà dite, ou d’affirmer une idée déjà traitée par d’autres intervenants. Cependant, pour éviter les frustrations liées à la répétition ou la relance de sujets déjà traités, il convient au minimum de prendre connaissance de ce que les autres ont discutés avant de poster ses propres opinions.

Le lynchage d’une personne par majorité idéologique :
Il arrive que dans une discussion, une personne se retrouve seule à défendre ses idées, radicalement opposées à celles de la majorité intervenante. Sachez qu’utiliser une cohésion de groupe pour la dénigrer n’est en aucun cas vecteur d’un débat sain. Cette personne, laissée seule face à l’adversité, peut se sentir vexée d’être tournée en ridicule ou systématiquement contrée, et, à terme, se braquer.

Le jusqu’au-boutisme :
Si vous débarquez dans un débat en étant certain de vos idées, alors n’y intervenez pas. Pourquoi le faire si vous êtes déjà convaincu ? Le principe même de l’échange d’idées est que la discussion n’est ni fixe, ni bornée. Un autre intervenant, même modéré, tirera énormément de frustration de répondre à quelqu’un qui est sûr de tout sur tout.

Le sarcasme :
Prenez grand soin lorsque vous utilisez le sarcasme et l’ironie dans un débat. L’utilisation de cette figure de rhétorique implique très souvent la tentative à peine voilée de tourner en ridicule la personne avec laquelle vous discutez, ce qui implique qu’elle en tire un énervement tout compréhensible. Sachez également que l’utilisation du sarcasme traduit souvent la pénurie d’arguments solides.

La clarté d’argumentation (faites-vous comprendre) :
Sur internet, il est impossible de savoir ce que vous impliquez lorsque vous exprimez à moitié vos idées en tenant pour acquis ce que vous ne dites pas. En gros : si vous voulez faire passer une idée, faites en sorte qu’elle soit bien comprise. Un argumentaire le moins obscur possible garanti une bonne compréhension de la part des autres intervenants, permettant ainsi d’éviter les quiproquos, et d’assurer que le débat reste clair.

Agressivité réciproque :
Exprimer ses idées de manière forte n’a souvent aucune influence sur un débat internet. Rappelez-vous qu’ici, vous trouverez toujours quelqu’un capable de vous contredire ou de contrer vos affirmations : vous ne pourrez avoir raison éternellement. Dans cette situation où se rencontre deux personnalités fortes (on vous en félicite), il risque d’y avoir conflit. Avoir un peu d’humilité et de rétrospective sur soi-même est bien souvent une marque plus respectée de personnalité que de montrer que vous défendez contre vents et marées ce que vous pensez.

Rivalités entre organisations :
Il existe, aussi absurde que cela puisse paraître, des rivalités entre organisations sur des bases RP ou des passifs tumultueux. Si certaines de ces rivalités sont saines et entretiennent une sorte d’atmosphère d’affrontement amical, d’autres mènent à des affrontements réels et pas toujours justifiés. Dans la mesure où celles-ci n’ont rien à voir avec les discussions, évitez autant que possible :
- L’amalgame : Si un membre d’une organisation réagit, il ne représente pas toute son organisation.
- Le préjugé : Si vous voulez vous braquez sur la simple raison que le propos de la personne ne vous convient pas, sensiblement exacerbé par le fait qu’il appartient à une organisation rivale, ne le faites pas.
Généralement, ça ramène la famille des deux côtés, et les sujets dégénèrent en affrontement rangés où on tente à qui mieux mieux de dénigrer et rouler dans la boue ses opposants au travers de diverses piques internet. Il est préférable lors d’une discussion, d’oublier d’où viennent les autres intervenants. Si son attitude nocive est directement liée au fait qu’il appartient à une organisation pour x raisons, ne le faites pas remarquer. C’est à la modération de gérer l’incartade.

Autocritique et rétrospective :
Lors d’une discussion, il est possible, sisi, que vous n’ayez pas raison. Nous savons les complexes qu’une telle situation engendre, mais bien que cela semble être oublié, elle n’est pas décisive pour votre réputation, cas mis à part de votre égo. En effet, admettre d’avoir eu tort, et rejoindre son adversaire, ne serait-ce que sur le principe, ou jusqu’à ce que vous trouviez d’autres preuves vous re-convaincant de votre bien-fondé, n’est pas la marque d’une défaite, mais d’une véritable réflexion de votre part sur les propos que vous tenez. La véritable défaite est souvent de se braquer, d’aller jusqu’au bout de ses raisonnements, jusqu’à tomber dans le sophisme et le fallacieux, ou commencer à attaquer ad personam et en détournant l’argumentation de votre adversaire plutôt que son contenu. Généralement, l’effet est inverse, et non content d’acquérir une mauvaise réputation de débatteur, vous perdrez la face devant le reste des intervenants.

Gestion des dérapages et des attaques personnelles :
Ne faites pas justice vous-même. Il est normal de vouloir répondre lorsque vous êtes attaqué, mais la modération ne peut faire d’exception sur la base de la légitime défense, au risque d’approuver le réactionnisme, et de déstabiliser sa propre légitimité. Si après un rappel de la modération, voire d’un administrateur, vous intervenez encore sur le litige, vous vous exposez au même titre que ceux qui en sont à l’origine, à des sanctions. Gardez en tête que c’est une catégorie de sanctions que la modération n’aime pas infliger (dans la mesure où l’intervention est justifiée), mais qu’elle est obligée de donner. Préférez régler cela par MP avec votre détracteur.

_________________________________________

Tous ces conseils peuvent paraître lourds lorsqu’il s’agit de les appliquer dans l’idée de ne froisser personne au cours du débat, mais si vous avez la volonté de faire en sorte que le débat se révèle progressiste, alors ils deviennent nécessaires. Si au contraire vous n’avez que faire de blesser les gens et pensez qu’ils sont trop offensés par votre opinion, soit parce qu’elle est trop vraie, soit parce qu’elle est trop dérangeante, alors nous vous conseillons grandement de ré-envisager votre intention de participer à la discussion. Toutes les idées, tous les avis, peuvent bénéficier d’une présentation qui gagne à passer pacifiquement auprès des intervenants, et vous convaincrez plus de monde en ayant un peu de respect envers eux et leurs opinions.

Nous espérons que cette mise en bouche vous permette de comprendre qu’il est important de mesurer ses propos, et à quel point nous attachons de l’importance à ce que cette section, comme les autres, reste un lieu où il est plaisant d’intervenir.

L'équipe.

Verrouillé