Advocacy

Advocacy
QG Terre
Rôle Police intergalactique, agence de renseignement
Missions Traque de criminels extra-planétaires, éliminations

L’advocacy est crée en 2523, lorsque l'UNE (United Nations of Earth/Les Nations Unies de la Terre), devint l'UPE (United Planet Of Earth/Les Planètes Unies de la Terre). La nécessité d’une entité judiciaire inter-systèmes se fit sentir, et l’organisation prit forme avec la volonté d’un corps de police indépendant, très polyvalent, et formé d’agents rigoureusement sélectionnés et triés sur le volet, sous la responsabilité d’un haut-magistrat.

[extoc]

La période Messer


C’est la prise de pouvoir de Ivar Messer et l’avènement de sa dynastie fasciste en 2546[1] qui marqua un tournant non négligeable de son rôle et de ses missions. L’Advocacy devint une police secrète violente et toute-puissante, chargée de traquer et éliminer les opposants au pouvoir et les éléments contestataires de la population. L’étendue de ses actions est encore inconnue, mais elle est soupçonnées d’actes de torture et d’assassinat de personnalité de haut-niveau.

Elle survécut à la destitution du dernier Messer, et repris de manière éhontément normal son ancien rôle, lorsque qu’elle fut reformée par Erin Toi, le nouvel imperator.

Le rôle de l’Advocacy


Si chaque système est chargé de faire respecter la loi de l’empire, qu’en est-il des criminels parcourant différents mondes et différents territoires ? L’Advocacy est la réponse à cette question. Elle fait office de police inter-systèmes, traquant les criminels où qu’ils aillent, parfois même jusque dans les systèmes Banu et Xi’An. Disposant de pouvoirs étendus et souvent d’une liberté d’action importante, elle est en mesure de faire la chasse aux plus dangereux criminels et pirates.

Mode opératoire


Les agents de l’Advocacy sont le pire cauchemar des criminels. Entraînés à toutes les situations de traque, de combat et d’arrestation, ils sont non seulement des pilotes hors de pair, mais également des enquêteurs coriaces et implacables. Disposant d’un champ d’action illimité, de moyens importants et de prérogatives très permissives, un unique agent est capable de démanteler par la force comme par la ruse un réseau entier, si celui-ci à le malheur de se faire remarquer.

Ils travaillent généralement seuls, et n’ont de comptes à rendre qu’à leur agence. Mais des équipes entières peuvent être mobilisées et déployées pour des situations extrêmes et des criminels particulièrement violents ou dangereux.

Recrutement et hiérarchie


L'Advocacy recrute parmi les forces de police et les militaires. C'est un processus exténuant car pour être un bon agent de l'Advocacy, il faut être à la fois pisteur, pilote de combat et enquêteur. Ainsi, il existerait donc des centres de formations, et il est possible que ceux-ci forment également de jeunes agents sans formation initiale.

La structure hiérarchique de l’Advocacy est floue et imprécise, mais on peut cependant en établir un organigramme approximatif [2]:

Haut-magistrat
Directeur (plus haut poste dans l’Advocacy)
Directeur adjoint
Sous-directeur adjoint
Chef du secteur (CS) (supervise les activités de l'Advocacy dans un système)
Chef adjoint du secteur (CAS)
Agent-Inspecteur (AI)
Agent-Inspecteur adjoint (AIA)
Agent spécial superviseur
Agent spécial

De nos jours


Avec l’ouverture facilitée de la sous-traitance des arrestations aux chasseurs de primes [3], les agents ont la possibilité de se concentrer sur les opérations plus importantes, notamment la récente opération Cimeterre[4]. Celle-ci augmente de façon significative l’activité des agents le long de la bordure X’ian, qui ont pour mission la traque concentrée des « personnes d’intérêt » le long de celle-ci. Les buts de cette opération sont officiellement l’augmentation de la collaboration active avec les X’ian dans le domaine policier, mais ils cachent sûrement quelque chose de plus important…

L’Advocacy dans les récits officiels


Les aventures de Kid Crimson[5] : Kid Crimson, contrebandier notoire, se retrouve embourbé dans une situation aux enjeux qui le dépasse. Il va devoir s’associer et collaborer avec un agent de l’Advocacy, Raina Quell, afin de résoudre cette énigme et espérer en sortir vivant.

Une loi à part[6] : Gates, ancien agent de l’Advocacy, doit reprendre du service. Contacté par le SA de l’agence, il doit enquêter sur la mort des plusieurs agents, alors qu’ils semblaient se rapprocher d’une nouvelle organisation criminelle à l’envergure totalement inconnue…

Sources